Charlex's World

— Australie: Bilan et budget —

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on Pinterest

Ah l’Australie. Depuis le temps que nous en rêvions. Enfin surtout Charline. S’il y a bien un pays sur lequel on ne pouvait pas transiger durant ce tour du monde, c’était celui-ci. Nous avions en tête de grandes étendues désertiques, des animaux improbables à foison, une terre rouge et des plages à l’eau turquoise…Nous avions en quelque sorte l’image du pays parfait (enfin, surtout Charline, vu la capacité d’Alex à se renseigner et planifier avant d’arriver sur place…). Mais alors l’Australie a-t-elle tenu ses promesses ?

Notre itinéraire

Sachant que le pays est immense il a fallu faire des choix bien évidemment. Pour vous donner un peu une idée de grandeur, savez-vous qu’il est possible de faire tenir toute l’Europe au sein de l’Australie. Impressionnant n’est-ce pas ?
Alors au niveau de l’itinéraire, la côte ouest s’est tout d’abord imposée naturellement à nous. Si la côte Est attire beaucoup plus de voyageurs, bizarrement nous n’avons pas été tentés (et ne le sommes toujours pas d’ailleurs). Nous cherchions à éviter au maximum la foule, les grandes villes et à privilégier les grands espaces. La côte ouest suivie de la côte sud a été un excellent choix que nous ne regrettons pas !

 

La côte sud de Margaret river à Sydney, réalisée en un mois et demi, nous aura particulièrement marqués pour sa faune abondante. Entre les baleines, les dauphins, les kangourous par milliers, les echidnas, les émeus, les koalas, les perroquets, les wallabies, nous ne savions plus où donner de la tête. Les paysages eux aussi ont été splendides mais beaucoup plus océaniques. Et nous, bah on aime beaucoup l’océan mais les plages en plein hiver c’est pas très rigolo !

En revanche la côte ouest, parcourue en 1 mois de Darwin à Perth, nous aura envoyé du lourd comme disent les d’jeuns ! Du bush à perte de vue, des peintures aborigènes, des gorges splendides, des plages à l’eau turquoise, une faune marine extraordinaire, des nuits à observer la voie lactée, des feux de camp au milieu de rien. La vie simple (ça c’est le moment où on oublie qu’on était quand même parfois accrochés à nos téléphones en train de geeker au coin du feu). Un vrai bonheur mais surtout un énorme coup de coeur !

Au total, en comptant tous les éventuels détours, notre road trip se sera étendu sur environ 14’600 km! (le changement de van inattendu nous a un peu biaisé le relevé de compteur…)

Et au niveau du timing ?

Hé bien à notre grand étonnement, le timing a été parfait ! Un mois pour la côte ouest nous a paru suffisant. Ni trop, ni pas assez. Juste parfait.
Un mois et demi pour la côte sud suffit à notre sens aussi amplement. Surtout si vous êtes en plein hiver et que vous ne pouvez pas profiter réellement des plages qui s’offrent à vous !

Budget

Le budget, le nerf de la guerre. Pour ne rien vous cacher, avant notre arrivée en Australie, nous appréhendions quelque peu le coût de la vie. Beaucoup de gens nous avaient prévenus que les prix, c’était simplement de la folie dans ce pays ! On s’attendait donc à saigner des yeux en passant dans un supermarché à la vue des tarifs. Hé bien que nenni. Même après 9 mois en Asie, nous n’avons pas été choqués. Il faut dire que quand tu as vécu en Suisse, il est difficile de trouver plus cher que chez toi !
Nous avions prévu 56 euros/jour/personne et finalement nous nous en sortons avec 46,8 euros/jour/personne. Ce qui fait une économie d’environ 1200 euros sur toute l’étape (73 jours). Pas négligeable!
Et franchement, on s’est pas privé ! Ni sur les activités, ni sur les campings, ni sur la nourriture. En fait surtout pas sur la nourriture, mais ça c’est un autre sujet. Notre budget contient entre autres une expédition pour nager avec les otaries et une expédition pour aller voir les baleines, ainsi que tout le matériel acheté en plus pour le van (couvertures, chauffage électrique, etc.).

Un secret pour limiter les dépenses? Ne pas boire et ne pas fumer…Quand on sait qu’un paquet de clopes coûte 25 euros et qu’un paquet de tabac vaut le double, on peut imaginer les économies sur deux mois et demi! Pareil pour l’alcool quand on sait qu’une bière coûte en moyenne 1,50 à 2 euros!

 

 

Petite précision: la catégorie « Logement » comprend le prix des hôtels, campings et caravan parks, mais pas le prix du van.
Bref, bien sûr le coût de la vie ici est plus cher qu’au Laos par exemple mais il est tout à fait possible de voyager sans vendre un rein non plus. Particulièrement si vous voyagez en van et privilégiez les campings gratuits. A noter d’ailleurs que l’essence est bien moins cher que chez nous !

La vie en van

Il nous semblait important de préciser quelques points et de donner quelques astuces pour ceux qui voudraient entreprendre un road trip en Australie.

Location du van

  • Réservez votre van à l’avance! Bien à l’avance! Ça vous permettra d’avoir des meilleurs prix. Nous sommes passés par Motorhome Republic et l’avons fait 6 mois à l’avance, ce qui nous a permis d’avoir un prix défiant toute concurrence. Un tableau récapitulatif se trouve plus bas.
  • Nous avons réservé avec Travellers Autobarn, mais nous ne le conseillerions pas forcément. Vérifiez bien à fond qui est votre prestataire final sur Motorhome Republic, car ce n’est pas toujours clair. Travellers Autobarn étaient les moins chers, mais leurs vans sont très usés (environ 600’000 km pour les deux qu’on a eus) et vous risquez d’avoir plus de problèmes et de bruits bizarres…En revanche, l’auto-assistance est parfaite! Nous avons dû l’appeler deux fois, et elle était là dans l’heure à chaque fois (et pourtant, on était bien paumés!).
  • Assurance complète: nous ne l’avons pas prise car c’est un montant journalier et nous avons calculé que cela nous revenait moins cher de payer la franchise en cas de pépin vu la durée de notre road trip. Cela dépend de la durée de votre voyage et de vos conditions. Faites le calcul!
  • Assurance pare-brise: PRENEZ-LA!!! Sinon, c’est 90 AUD/impact et remplacement du pare-brise pour plus de 3 impacts (soit 450 AUD), le tout à votre charge (tarifs variant entre les agences). En l’espace de deux jours dans le bush, nous avons eu droit à 2 impacts. Ça va vite avec les road-trains! Prix de l’assurance: 3 AUD/jour, plafond à 75 AUD. Les prix sont plus bas sur leur sites, mais ceux-ci sont les prix que nous avons eus…comprend pas…
  • ACHETEZ UN CONVERTISSEUR! Ce conseil vaut surtout pour ceux qui ont un ordinateur. Un convertisseur, c’est un appareil que l’on branche sur l’allume-cigare et qui convertit le courant pour pouvoir charger l’ordinateur portable ou d’autres appareils gourmands en énergie. Ça vous permet de charger votre ordi en roulant et d’éviter de devoir payer un caravan park exprès pour ça! Oui, car ce n’est peut-être pas le cas dans tous les vans, mais dans le nôtre, la prise secteur à l’arrière ne fonctionnait que si nous étions branchés au secteur et n’était pas alimentée par la batterie. Prix d’un convertisseur: 30 euros (contre 25 euros en moyenne pour une nuit en caravan park…)
  • Dans notre premier van, nous n’avions qu’un lecteur CD mais impossible de mettre notre musique via le téléphone sur la radio à l’aide d’un câble. Du coup, l’agence nous a donné un transmetteur FM qui se branche…sur l’allume-cigare. On devait donc choisir entre la musique ou charger nos appareils. Et la route sans la musique, c’est long! Heureusement, on a changé de van après 5 jours. Vérifiez ce détail au préalable avec l’agence, ça peut vous éviter des surprises.
  • Si vous faites la côte Sud en hiver comme nous, achetez une couverture supplémentaire et un chauffage électrique, vous ne le regretterez pas! Charline s’est aussi acheté une bouillotte, et les chaussons aident bien également vu la fraîcheur du plancher dans le van! 😉
  • Une chaise de camping vaut 10 AUD chez K-mart. Ce n’est donc souvent pas la peine de l’inclure dans votre location, ça vous reviendrait plus cher.

Essence

Ce petit paragraphe pour faire tomber les rumeurs: l’essence n’est pas très chère en Australie. Les prix que nous avons eu ont varié entre 1 AUD et 1,90 AUD/litre, avec une moyenne à à peu près 1,30-1,40 AUD (pour le sans plomb). Les prix excédants 1,65 AUD sont assez rares. Les prix les plus bas sont à l’intérieur des zones urbaines.

Internet sur la route

Payez-vous une carte sim Telstra (si vous avez un téléphone débloqué) et partagez votre connexion en créant un point d’accès si vous avez d’autres appareils. C’est la solution la meilleure marché même si elle reste assez cher. Telstra est le meilleur opérateur en ce qui concerne la couverture réseau. Dans le bush, vous n’aurez rien d’autre. Parfois, vous n’aurez même rien tout court…Les recharges peuvent s’acheter dans n’importe quelle station service.

Petit exemple: l’offre à 40 AUD vous donne accès à 3gb de données journalières (de 8h à 20h) et 3 gb de données de nuit (de 20h à 8h) + communications illimitées vers l’Australie et 10 AUD d’appel à l’international.

Comment trouver des infos sur tout?

Hormis le Lonely Planet (ou autre guide), téléchargez WikiCamps! Une app pas chère où absolument tout est noté avec les prix, les commentaires, etc. Vu que cette app existe, Maps.me est un peu moins bien fourni que pour d’autre pays. WikiCamps powaaaaa!

La douche!

Ne croyez pas qu’il vous faut obligatoirement un caravan park pour prendre une douche. En Australie, il y a des douches partout (dont certaines gratuites, la plus chère que nous ayons payée nous ayant coûté 5 AUD chacun)! Stations service, aires de repos, certains magasins, centres de visiteurs, restaurants, même une agence touristique vendant des expéditions « requins blancs »! Partout! Vous trouverez leur localisation et tous les commentaires sur l’application WikiCamps.

Côté population

De ce côté-là, c’est difficile de nous prononcer. Effectivement, vivre en van et traverser des déserts, ça isole quand même ! Nous n’avons étonnamment pas rencontré beaucoup de gens mais notre ressenti est tout de même très positif. Les Australiens nous ont paru extrêmement accueillants, toujours prêts à filer un coup de main, très souriants et vraiment cool ! D’ailleurs, c’est bien le seul pays où la caissière te demande: salut, ça va ? Avant de passer tes articles !

Côté nourriture

Le plaisir ultime. Un voyageur arrivant de France ne trouvera certainement pas ça extraordinaire mais nous vous assurons qu’après 9 mois à manger du riz en Asie, nos papilles se sont remises en mode on !
Pour une fois nous n’allons pas vraiment vous détailler les plats traditionnels du pays car il n’y en a pas vraiment.

Les barbecues sont quand même très importants en Australie et il n’y a pas un parc public ou une plage fréquentée qui ne possède pas un barbeque en libre service. Les australiens aiment manger des grillades dehors en famille et cela n’a pas été pour nous déplaire !

La vegemite: comment décrire cela ? Il s’agit d’une pâte à tartiner brunâtre extrêmement salé. Les Australiens en raffolent au petit déjeuner mais les européens généralement un peu moins. A part si vous êtes mazos comme Charline qui adore ça. Pour les Suisses, cela a un goût similaire au cenovis. Alex en a fait les frais lors du défi n°8…

Content Nono!

Pour finir, bien nous nous sommes cuisinés nos repas dans notre van, on vous assure qu’il est possible de manger autre chose que des nouilles instantanées, des pâtes ou des conserves. Currys de légumes, couscous, purée de patate douce, escalope sauce moutarde, omelette aux lardons, poulet à la crème et aux champignons…
Des festins ! Le seul regret ? Ne pas avoir de four pour faire un bon gratin avec plein de fromage…

Du côté des paysages

On nous avait vendu l’Australie comme étant un des pays les plus beaux du monde. Hé bien c’est vrai et de loin. L’Australie est le plus beau pays que nous avons vu jusqu’à maintenant. Et on en a vu quand même ! Mais malgré que ça fasse plus d’une année que nous voyageons et que nous avons vu des merveilles à la pelle, l’Australie nous a sciés. Des canyons infinis, des plages au sable plus blanc qu’un doliprane, des arbres gigantesques spectaculaires, une terre rouge qui brûle les yeux, une eau translucide remplie de poissons sublimes…Et on pourrait continuer des heures à vanter l’Australie.

Le top 3

  • Nager avec les otaries: Cette activité réalisée à Jurien Bay restera longtemps dans nos mémoires. Un cadre idyllique, un mini groupe, des otaries très joueuses… Bref le highlight de ce voyage c’était bien ça ! Et tout ça est naturel et pas du tout organisé pour le tourisme de masse. Nous ne pouvons que vous conseiller de tenter l’expérience, c’est magique.
  • Le parc de Karijini: Quand on pense à notre voyage ici, un des premiers endroits qui nous revient en tête est incontestablement le Karijini. Ce parc de l’ouest australien nous en a mis plein la vue. Peu d’endroits dans notre tour du monde nous auront marqué à ce point. Cet endroit est beau à en pleurer.
  • La rencontre avec les baleines: Nous en rêvions depuis des années et nous l’avons fait ! À plusieurs reprises nous avons eu la chance de les apercevoir et parfois de très près. Ces animaux sont si majestueux, si beaux, si gracieux. Rien que de repenser à ces moments, les frissons nous font dresser les poils…

Trop dur de faire un simple top 3. Nous n’oublierons également jamais la cascade d’Edith falls dans le Nord, les wallabies du cape range dans l’ouest, la rencontre avec un énorme banc de dauphins sur la péninsule d’Eyre, les paysages de western des Flinders, la beauté des Blue mountains, les falaises du Kalbarri…Et tant d’autres.

Le flop 3

  • Le décès de Van diesel: paix à son âme. Dès le 5ème jour de notre road trip, notre van appelé Van diesel a décidé de nous lâcher tout simplement. Impossible donc d’aller plus loin avec lui. Ce n’est franchement qu’un demi flop car cet événement nous a immobilisé seulement une journée et nous a donné la chance de rencontrer un gentil garagiste (à l’accent terrible)!

Et franchement, à part le froid et la pluie dans certaines zones de la cote sud, nous ne voyons pas quoi rajouter à ce flop!

La vidéo qui sert à rien

Hum….voilà,voilà…rien à ajouter.

 

L’Australie en chiffres

  • 56: nombre de larmes que Charline a versé face à ces premiers kangourous sauvages.
  • 14’500: nombre de kilomètres parcourus. Ce qui fait donc 3 fois la traversée des États-Unis!
  • 1’678: nombre de kangourous écrasés rencontrés.
  • 1 milliard: nombre de fois où on a dit: mon dieu c’est trop beau !
  • 785: nombre de fois où on a dit il fait trop froid !
  • 14’600: A peu de choses près le nombre de km parcourus.

Bilan et montage vidéo

Alors ? Ce pays est-il à la hauteur de nos espérances ? Pffiou, comment expliquer ça ? Bien que nous ayons énormément voyagé et vu de nombreuses merveilles partout dans le monde, rien n’égale l’Australie à notre avis. Jamais nous n’avons été autant surpris par un pays. Les paysages sont simplement incroyables et l’expression « à te couper le souffle » prend tout son sens ici. Rajoutez à cela la gentillesse des Australiens et la faune extraordinaire et vous obtiendrez à notre sens le plus merveilleux de tous les pays. C’est avec beaucoup de tristesse que nous quittons l’Australie après 2 mois et demi de road trip.

Si vous n’êtes pas convaincus. visionnez donc cette vidéo. On en reparle après.

Maintenant la question est….y reviendrons-nous ?

Et plutôt deux fois qu’une ! Nous voulons absolument revenir ici pour arpenter la Gibb river road en 4×4 dans les Kimberleys et pour nous rendre dans le centre rouge à la rencontre d’Uluru. Mais ça, ça sera pour un prochain (éventuellement long) voyage dans plusieurs années !
Merci l’Australie pour ces si beaux moments. A bientôt mon amour !

A suivre: changement de décor et de pays avec le premier article sur Hawaï !

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on Pinterest

4 reflexions sur “— Australie: Bilan et budget —

  1. Trek'n'co

    « Matez-moi ce look de clochard allemand » ahah j’adore!

    Vous nous faîtes rêver, comme toujours !
    On espère que vous allez bien et que les séismes vous laissent tranquille !
    Où est passé votre compte Instagram ?

    On vous fait des bisous !

    1. Charlex Auteur de l'article

      🙂 Ne vous inquiétez pas pour les séismes, on va très bien! 😉 Contents de voir que vous lisez toujours nos articles! On se souvient encore de notre rencontre tellement improbable! 😀

      On a supprimé notre compte Instagram. Dorénavant, toutes les photos seront uniquement visibles dans les articles ou sur Facebook.

      La bise à vous deux!

      1. Trek'n'co

        Oui, nous les lisons toujours ! 🙂 Tant mieux si tout va bien, mais on s’inquiète pour vous quand même !
        Oh oui, c’était vraiment improbable et d’ailleurs on s’est à peine recroisés après alors qu’on s’est suivis… On espère qu’on vous verra en France ou en Suisse la prochaine fois ! Vous êtes les bienvenus en Bretagne 😉

        Ok pour le compte Insta ! On ne vous trouvait plus, mais du coup c’est normal.

        Bisous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Menu