Charlex's World

— Bilan et Budget des Philippines —

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on Pinterest
Les Philippines est le 10ème pays de notre tour du monde. Ça commence à en faire des pays ! Pour tout dire, ça fait des années que nous étions attiré par ce pays. Nous avions une image de carte postale en tête quand nous y pensions. C’est donc dans cet esprit que nous y avons débarqué. Est-ce vraiment la réalité ? Les Philippines ont-ils tenu leurs promesses ?
Voici notre bilan.

Notre itinéraire

Ah les îles! Ce pays ne possède pas moins de 7000 îles. Bon, autant vous dire que nous n’avons bien sûr pas pu toutes les faire en 2 mois! Néanmoins, nous avons tout de même bien bourlingué dans le pays. Nous avons commencé sur l’île de Palawan pour ensuite rejoindre le Nord de Luzon et finir dans les Visayas. Nous avons emprunté avion, bateau, bus, jeepney, tricycle…pour nousdéplacer à l’intérieur de ce grand archipel. Voici notre itinéraire sur une carte…

Budget

La très bonne surprise ! Nous avions toujours entendu dire que les Philippines n’étaient pas bon marché et que le coût de la vie était plus élevé ici que dans les autres pays d’Asie du Sud-Est. Nous avions donc prévu un budget en conséquence. Que nenni ! A notre grande surprise (et grand bonheur),  nous avons dépensé moins que prévu. Et pour tout vous dire, nous ne nous sommes pas du tout privés ! Surtout dans les restaurants…(étonnant n’est-ce pas !)
Notre budget prévisionnel était de 27 euros/personne/jour excluant la plongée sous-marine.
Finalement, nous arrivons à une moyenne de 24,5 euros /personne incluant la plongée !
Si nous retirons la plongée, nous arrivons à un total de 22,6 euros/personne/jour. Une superbe surprise ! A noter qu’Alex n’a pas beaucoup plongé (équivalent de 150 euros).
Alors oui, les Philippines est un pays où il est possible de voyager avec peu de moyens.
Le paradis ne coûte finalement pas si cher que ça !

Du côté de la population 

À notre arrivée aux Philippines, cela faisait déjà 5 mois que nous étions en Asie. Bien habitués donc aux arnaques en tout genre. Dès le premier contact avec la population, nous nous sommes demandés: « elle est où l’arnaque ? » Ah bah y’en a pas !
Ils sont juste gentils pour…être gentils simplement !
Exceptionnel, et le mot est faible. Ce peuple a toujours fait preuve d’une gentillesse extraordinaire à notre égard. Toujours souriants, les Philippins nous ont beaucoup touché et ont beaucoup à nous apprendre en matière de savoir-vivre.
Ils font partie des gens les plus agréables et les plus serviables que nous avons rencontré jusqu’ici.
Certains ont tenté de nous arnaquer (légèrement)  mais en 2 mois, nous pouvons les compter sur les doigts d’une main !

Merci à ces gens si chaleureux…

Du côté de la nourriture

Le voici, le voilà. Le point négatif. Hé oui, il en faut bien un! 
Nous qui étions habitué à la nourriture raffinée de Thaïlande, nos palais ont légèrement revus leurs exigences à la baisse. Nous avions lu que la nourriture aux Philippines n’était pas des plus extraordinaire. Nous nous attendions au pire.
Finalement, ce ne fut pas si terrible. Pour tout dire, après avoir connu l’horreur en Bolivie, rien ne peut être pire ou même l’égaler…
Le gros problème ici, c’est que tout est soit trop gras, trop salé, pas salé, trop d’huile, trop cuit…
Les produits sont là mais malheureusement sont mal utilisés.
De plus, nous étions choqués de voir comment les Philippins mangent gras! La nourriture nationale est la malbouffe. Et c’est peu de le dire! Il nous fut parfois très difficile de trouver un simple restaurant potable, alors que les fast-foods se trouvent à tous les coins de rue. Mc Donald’s, Burger King, Jolibee, KFC, pour ne citer que les plus connus. On doit trouver 5 fast-foods au km2 en ville. Nous étions d’ailleurs abasourdis de voir le top 5 de trip advisor dans un quartier de Cebu là où nous étions. Dans les 5 premiers se trouvaient les 4 cités ci-dessus, et avec plusieurs centaines de revues….incroyable…Et c’est étonnant qu’il n’y ait pas plus d’obèses parmi les Philippins. En fait, c’est surtout les enfants qui paraissent être victimes de sur-poids. A croire que la révolution du fast-food n’est pas si vieille que ça…
Petit tour d’horizon des spécialités aux Philippines :
  • Pancit canton: simplement des nouilles chinoises (qui baignent dans l’huile) avec des légumes, de la viande, de l’ail (beaucoup trop d’ail)
  • Adobo: C’est un plat en sauce à base de viande ou de fruits de mer avec de la sauce soja, du vinaigre, de l’ail et…de la graisse!
  • Kinilaw : Le ceviche philippin! Il s’agit de poisson cru mariné dans du citron vert avec de l’oignon, des tomates… Un délice! C’est frais et pour une fois c’est sain!
  • Les spaghettis et pizza : Non ceci n’est pas une blague. Il est très facile de trouver ce genre de mets aux Philippines. Qu’on soit d’accord, ce n’est pas le même niveau qu’en Italie mais l’intention est là!
  • Lechon : Plat de fête qui n’est autre que du cochon de lait.
  • Balut : C’est un œuf couvé pendant une dizaine de jours (jusqu’à 21 jours!). Le goût n’est pas foufou mais c’est mangeable. Les philippins en raffolent! Nous un peu moins….allez voir notre défi n°7 pour voir à quoi cela ressemble.
  • Le jus de calamansi: Le calamansi est un petit citron vert de la taille d’une tomate cerise et qui est peu acide. Un délice!
  • Les Mc Do, Jolibee, KFC et Burger King: C’est le pays ou nous avons vu le plus de fast food depuis notre départ. Même Alex était scandalisé, c’est dire! Et ne plus de ça, pour sa plus grande déception, le Burger King était la plupart du temps immonde…
  • Et beaucoup de pattes de poulet, de tripes et de tête de porc au bord de la route…

Conclusion? Nous ne nous sommes pas régalés dans ce pays (à part à certains endroits particuliers) et même si ce n’était pas aussi terrible qu’en Bolivie, nous sommes ravis de partir en Indonésie pour goûter à de nouvelles saveurs.

Du côté des paysages

De ce côté là, les Philippines n’ont rien à envier à leurs voisins. Des plages spectaculaires, une vie sous marine totalement dingue, des rizières à perte de vue, des volcans impressionnants…
Ce pays nous a envoyé du très lourd. Surtout les plages. Nous nous souviendrons toujours de ces plages désertes, de l’eau clair comme un miroir, des poissons multicolores partout….Un rêve. A ce niveau-là, les Philippines arrivent désormais juste derrière le Panama à nos yeux. Impossible de battre le Panamá, bien entendu 😉
 

Le top 3

  • Malapascua: Île minuscule dont le tour se fait en 2 heures, pas de voitures, des plages désertes merveilleuses mais surtout…Des plongées de fifou ! Alex a eu l’occasion de faire 3 plongées là-bas qu’il n’est pas prêt d’oublier ! C’est notamment l’unique spot au monde où il est possible de voir des requins renards ! Un vrai régal.
 
  • Bantayan: Nous ne nous attendions à rien en venant ici. Nous cherchions juste une petite île tranquille où passer notre dernière semaine aux Philippines. Hé bien, nous avons adoré ! Cette île accueille très peu de touristes occidentaux et nous avons du mal à comprendre pourquoi. Les plages sont fabuleuses, la population extrêmement accueillante et même la nourriture ici est fabuleuse! Quand nous reviendrons aux Philippines, nous reviendrons tout de suite à Bantayan!
  • Siquijor: Encore une fois superbe! Des cascades splendides, des plages qui te laissent sans voix, de jolies mangroves, des falaises d’où tu peux sauter… Nous sommes restés également une semaine ici et nous avons adoré cet endroit !

Le flop 3

  • El Nido: A FUIR ! Le soit disant highlight des Philippines, s’est transformé pour nous en énorme flop. Pour tout dire, c’est même un de nos plus mauvais souvenir de ce tour du monde. Voire même le pire. Un tourisme ignoble, des masses de gens, des prix prohibitifs, des arnaques en tout genre…Et on en passe. Bref, nous n’étions pas prévenus de la réalité et si c’était à refaire, nous ne mettrons pas un pied là-bas !

Presque désert…

  • Les tchèques de Pamilacan: Nous n’avons toujours pas digéré cet épisode. Rappelez- vous, nous coulions des jours heureux sur l’ile de Pamilacan. Presque pas d’électricité, du snorkeling incroyable, des habitants adorables, un bungalow tout mignon… Mais voilà, tout s’est arrêté suite à l’arrivée en masse de Tchèques plus désagréables les uns que les autres. C’est bien simple, nous n’avons pas eu d’autre choix que d’écourter notre séjour. Nous avons finalement passé 4 jours au lieu d’une semaine dans cet endroit de rêve…

Alex et ses potes

  • Apo island : Soyons bien d’accord. Nous ne disons pas que cet endroit est à éviter, mais simplement que c’est un de ceux qui nous a le moins plus. C’est l’endroit idéal pour observer les tortues, mais ça s’arrête là. En dehors de ça, il n’y a pas grand chose à y faire et on s’ennuie très vite. Si c’était à refaire, nous y ferions une expédition à la journée, ou y resterions au maximum une nuit.

Les Philippines en chiffres

  • Vitesse de croisière moyenne des bus: 20 km/h (nan, nan, c’est pas des blagues…).
  • Calories prises: 999999 puissance l’infini.
  • Calories perdues: 2. donc 1 chacun. C’est parce qu’on s’est levés trop vite. Une fois.
  • Prix moyen d’une plongée: 30 euros.
  • Prix minimum observé pour le PADI Open Water: 15’000 pesos à Malapascua. Encore faut-il voir l’état du matos…
  • Nombre de fast-foods: 1 par habitant.
  • Nombre d’avions pris: beaucoup trop!
  • Prix moyen d’une chambre budget: dans les 700 pesos.
  • Nombres de clopes fumées: très peu. Hé ouais! On a arrêté le troisième jour sur le territoire philippin! Yeah!
  • Nombre d’églises visitées: 0. Non mais ça va pas? Déjà que les temples c’est chiant au bout d’un moment, on va pas se mettre aux églises, non plus! Ah non, je corrige: une en fait. Mais ça ressemblait plus à une grange.
  • Nombre d’heures passées sur la plage: Assez pour avoir des escarres et se sentir fatigués quand même en fin de journée. Non parce que faut le préciser: la vie est dure quand tu passes ton temps à prendre le soleil…

La vidéo qui sert à rien

Bilan général et montage vidéo

Alors ? On l’a aimé ce pays ? Bien sûr! Ce serait difficile de ne pas aimer les Philippines! C’est un pays extraordinaire qui a beaucoup à offrir. Le contact avec la population nous a vraiment séduits, et surtout les plages sont à couper le souffle. Le gros point positif dans ce pays est qu’il est possible de très facilement trouver des endroits encore très préservés du tourisme de masse et ainsi d’avoir notamment des plages spectaculaires uniquement pour vous! Ce qui est assez rare en Asie, soulignons-le.

Mais, car bien sûr il y a un mais, ces 2 mois aux Philippines nous ont paru très longs à certains moments. Nous aimons l’aventure, la randonnée, l’action quoi! Et avouons qu’ici, la grande aventure se résumait à marcher sur la plage… Soyons clairs, nous avons adoré notre séjour aux Philippines et reviendrons volontiers…en vacances! C’est un pays idéal pour des vacances de 3 semaines, histoire de bien déconnecter de la réalité.

Ce fut donc une très belle expérience, mais nous devons maintenant avouer être ravis de continuer notre route dans un pays qui nous promet un peu plus d’action : L’Indonésie!
A suivre: Premier article sur l’Indonésie, plus précisément sur l’île de Java, ou nous commencerons par un endroit connu pour le surf : Pangandaran.
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on Pinterest

2 reflexions sur “— Bilan et Budget des Philippines —

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Menu