Charlex's World

— Equateur : Bilan et budget —

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on Pinterest

Après un mois passé en Equateur, il est temps de dresser le bilan et le budget. Avons-nous été sage ? Avons-nous aimé ce pays ? Nous allons détailler cela.

 

Itinéraire

Nous avons arpenté le pays du Nord au Sud , en faisant un petit détour par la côte pacifique. Nous sommes certainement passés à côté de choses magnifiques , comme les Iles Galapagos par exemple ou encore d’autres coins inconnus des touristes , mais nous avons déjà adoré ce que nous avons vu.

itinéraire

Budget

Premier impression financière de l’Equateur : la vie coûte globalement cher pour l’Amérique du Sud. Et pour cause , c’est effectivement un des pays les plus chers du continent sud-américain. En revanche , la faible distance des trajets en bus , en comparaison à la Colombie , fait que le budget « Transports » pèse proportionnellement moins dans la balance. Nous pouvons d’ailleurs voir que les deux plus gros postes de dépense sont « Nourriture et boissons » et « Logement ».

budget

Cela dit , nous avons tout de même réussi à respecter notre budget , et ce même en nous lâchant un peu au niveau de l’alcool (ha bah oui ! Alain était avec nous, il fallait que ça se fête ! ). Nous avions prévu 25 euros/personne/jour et nous sommes finalement arrivés à 23,9 euros/personne/jour. Hourra , c’est prometteur pour la suite !

Du côté de la nourriture

De ce côté , c’est un peu le néant. Les équatoriens ne sont pas des chefs cuisiniers…Les spécialités peuvent se compter sur les doigts d’une main.

pixiz-20-06-2016-04-01-23

  • Le ceviche : Un délice… Nous avions déjà gouté au Ceviche au Panama mais en Equateur, il s’avère être bien plus gros et mélangé avec du beurre de cacahuète (promis c’est super bon !). C’est un mélange de poisson cru et/ou fruits de mer mariné avec un peu de piment et du citron, maïs…
  • Le cevichocho : Mélange de tomates, fèves, oignons, viande, maïs sous toutes ses formes (grillé,pop corn…) avec du jus de citron vert et des chips de banane plantain.
  • Le llapingacho : Notre petit déjeuner de Banos. Du riz, de la patate ( petite boule de purée), du chorizo ( pas du bridou…), un oeuf sur le plat et un peu de salade (pour faire plus diététique …)
  • Le cuy: le cochon ‘inde ! En ayant déjà mangé ça au Pérou et n’ayant pas trouvé cela exceptionnel nous n’en avons pas mangé ici .

Du côté de la population

Un coup de cœur ! Les équatoriens nous ont rappelé la gentillesse des panaméens. Leur sourire et leur serviabilité nous a vraiment étonnés. Même s’ils sont un peu timides , ils n’hésitent pas à aider les gens à trouver ce qu’ils cherchent. Ils ne cherchent par ailleurs pas du tout à vendre tout ce qu’ils peuvent , ce qui renforce leur amicalité.

En marge de cela , le folklore est beaucoup présent que dans les pays précédents. Les équatoriens ne rechignent pas à mettre leur habits typiques quotidiennement , ce qui entraîne un dépaysement plus important pour les touristes que nous sommes.

Bref , la population de ce pays nous a séduits.

pixiz-20-06-2016-04-04-51

Du côté des paysages

Les sites naturels de ce pays sont magnifiques. Nous en avons pris plein les yeux. Ce pays est fait pour les amoureux de la nature. Les montagnes verdoyantes et leur lagunes bleu turquoise , les plages de sables de la côte s’étendant à perte de vue et la jungle luxuriante offrent à ce pays une riche diversité de paysages à contempler.

Même si l’Equateur est un pays principalement montagneux , ce qui nous rappelle grandement notre chère Suisse , nous avons adoré arpenter ces contrées sublimes.

pixiz-20-06-2016-04-10-56

Le top 3

  • La laguna Quilotoa : nous avons vu plusieurs lagunes , mais celle-ci nous a coupé le souffle. Cette étendue bleu turquoise suspendue au fond de ce cratère majestueux nous a littéralement laissés sans voix. Même y monter seulement pour la journée en vaut la peine. Nous considérons cela comme un incontournable de ce pays.
  • Les baleines de Puerto Lopez : voir des baleines a été une expérience indescriptible pour nous. Nous avons uniquement vu leur dos , mais rien que cela donne déjà une impression de l’immensité et de la majestuosité de ces animaux. Si vous passez en Equateur pendant la saison des baleines , faites un tour à Puerto Lopez !
  • La route des cascades à Baños : par beau temps , cette route est somptueuse. Quoi de mieux que de descendre 20 km à vélo en admirant des cascades entourée d’une jungle luxuriante ? Les deux dernières cascades , El Pailon del Diablo et Machay , nous ont impressionnés par leur hauteur et leur débit. Une vraie force de la nature !

Il a été difficile de faire un choix parmi toutes les choses que nous avons vues et vécues. Les richesses de ce pays sont innombrables !

Le flop 3

  • Quito : la capitale a été une des expériences les moins plaisantes pour nous. Ce n’est déjà pas étonnant vu que nous n’aimons pas les grandes villes. De plus , cette ville n’a pas grand-chose à offrir à part le fameux Mitad del Mundo. La pollution y règne en maître absolu et les locaux y sont moins sympathiques qu’ailleurs dans le pays.
  • La nuit à Las Cajas : ce parc national était splendide , mais la nuit que nous y avons passée en refuge fut trop froide et inconfortable pour nous. Nos petits sacs de couchage ne nous ont pas suffi (enfin , surtout à Charline) et l’état des lits n’ont pas rendu ce moment fort agréable. Cela dit , nous parlons maintenant de cela avec le sourire.
  • L’hôpital psychiatrique de Guayaquil : heureusement que ce ne fut que pour une nuit , mais l’impression de dormir en hôpital psy n’est pas une expérience des plus plaisantes. Cela dit , nous ne parlons ici que de l’hôtel , car nous ne sommes pas restés pour nous faire notre idée de la ville de Guayaquil.

Le pays en chiffres

  • Heures de bus : définitivement nettement moins qu’en Colombie !
  • Température dans les bus : température ambiante , enfin !
  • Nombre de jour de maladie : 2 pour Charline et 2 pour Alex.
  • Nombre d’éternuements de Charline dus aux allergies : incalculable.
  • Nombre de paquets de mouchoirs achetés : autant que de bière , c’est dire ! Et c’est pas de bol , l’Equateur ne fournit que des mouchoirs à la menthe….et ça , ça va un moment…
  • Nombre de vendeurs entrant par trajet de bus : 64 en moyenne.
  • Prix du Vuelvo del Condor : 10 dollars , définitivement trop cher pour ce que c’est.
  • Nombre de grains de riz mangés : plus que dans les vies de toute la population chinoise additionnées

La séquence qui sert à rien

 

Bilan général et montage vidéo

Nous tenons tout d’abord à remercier du fond du cœur Alain qui est venu nous rejoindre 3 semaines et qui nous a ramené le matelas de sol et les sacs de couchage qui nous manquaient , ainsi que Xavier qui s’est donné la peine d’aller jusqu’en France pour les acheter. Grâce à vous les mecs , nous avons pu passer des nuits en camping sans avoir froid , et ce n’est pas fini. Nous vous revaudrons ça !

Plus généralement , l’Equateur a été un véritable coup de cœur pour nous. Peut-être est-ce parce que nous ne savions pas du tout à quoi nous attendre , et que par conséquent nous ne nous attendions à rien de particulier ? C’est possible , mais en tout cas ce pays nous a bluffé. A tel point que nous voudrions y retourner une fois , ne serait-ce que pour visiter les fameuses Iles Galapagos sur lesquelles nous avons dû faire du croix pour cette fois. Si vous ne savez pas où passer vos prochaines vacances , l’Equateur est un pays de choix !

 

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on Pinterest

2 reflexions sur “— Equateur : Bilan et budget —

  1. Vanacker Mélanie

    Merci pour toutes ces explications 🙂 je pars en Equateur dans 6 jours et y resterai 2 mois… j’ai encore plus hate grace a vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Menu