Charlex's World

— Copacabana : première escale bolivienne —

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on Pinterest

Après plus d’un mois au Pérou et plus d’une semaine dans la belle ville de Cuzco, il était temps pour nous d’aller découvrir le dernier pays de notre tour en Amérique du Sud: la Bolivie.

13718016_1056927604361917_1644632554_o

Depuis Cuzco,  nous avons décidé d’opter pour la solution la plus facile,  c’est à dire de prendre un bus direct. Nous prenons donc un bus de nuit dans lequel nous ne fermerons pas beaucoup l’œil. Arrivés à Puno, nous avons la chance d’observer par la fenêtre un magnifique lever de soleil sur… le Lac Titicaca !
Certes, depuis le bus mais ça n’en restait pas moins magnifique !
3 heures plus tard, le tampon de sortie péruvien et le tampon d’entrée bolivien sur nos passeports, nous y voilà !

info28 Infos utiles :

Trajet Cuzco-Copacabana : 50 soles/environ 12 heures (avec la compagnie Titicaca)

Copacabana

Copacabana est une ville extrêmement touristique, surtout en cette saison.

Son nom très exotique  vous rappelle peut-être quelque chose. Un nom que vous avez peut-être déjà entendu ? Certainement ! C’est également le nom d’une des plages les plus connus du Brésil.  Mais Copacabana existe aussi en Bolivie.  Et qu’on se le dise , ce n’est pas aussi exotique qu’il n’y paraît…
Cette petite ville se trouve au bord du Lac Titicaca. Dès notre sortie du bus, nous sommes légèrement choqués par le nombre de touristes au mètre carré ! Partout, partout… PARTOUT !
Le moins que l’on puisse dire c’est que ce village n’a rien d’authentique.

15

Des hôtels miteux partout à des prix déraisonnables , pizzerias , burgers , restaurants touristiques accolés les uns aux autres , prix vraiment exagérés pour la Bolivie,  des pédalos, des jet-skis, des balades à cheval le long du lac…mouais ! Pas vraiment notre tasse de thé tout ça. Après notre premier passage très calme et serein par-là 3 ans auparavant , nous ne nous attendions pas à cela. Certes , nous y étions en octobre , mais tout de même…une telle différence est hallucinante. A l’époque , c’était une petite ville tranquille plutôt branchée hippie dans laquelle il faisait bon couler quelques jours relax…autant dire que nous avons été quelque peu déçus.
Cependant,  Copacabana est une étape obligatoire pour qui veut se rendre sur l’Isla del Sol et nous avons tout de même apprécié deux choses là-bas.

Le baptême de voitures

De voitures ? Oui , vous avez bien lu ! Tous les jours de la semaine et surtout le week-end ,  des boliviens viennent en famille (parfois de très loin)  pour faire bénir leur voiture… A la bière ! Nous trouvant ici un dimanche , nous n’avons pas manqué d’aller assister à ce spectacle légèrement folklorique.

11

12

Des mamitas derrière de petits stands de fleurs, de statuettes de vierges, de croix…tout cela pour décorer les fameuses voitures. Une fois la voiture décorée,  un prêtre vient la bénir toute entière,  moteur et intérieur compris avec de la bière ou du cidre. Surprenant mais original !
Précisons aussi une chose tout aussi surprenante :  la taille de l’église.  Elle en impose vraiment la petite ! Copacabana est une toute petite ville. Y voir une immense église comme celle-ci donne une impression de légère démesure. Elle est cependant magnifique.

13

Le Cerro Calvario

Cette colline surplombe le village et il est très courant (et conseillé) d’y monter pour observer le coucher de soleil sur le Lac Titicaca.  3 ans auparavant , nous avions monté cette colline (à plus de 4600 mètres d’altitude tout de même).  A l’époque, nous avions manqué de cracher un poumon à chaque pas tant nous avions trouvé la montée dure et raide.
Et maintenant ? Et bien nous sommes remontés là-haut (accompagné de Tif et Frank,  un couple de français rencontré au Pérou) et à notre plus grand étonnement , nous n’avons eu aucune difficulté à gravir ces marches (si ce n’est un souffle un peu court).  Nous sommes fiers de notre forme physique actuelle et disons merci aux NOMBREUX treks réalisés en altitude !
Le coucher de soleil , malgré l’absence de nuages, est splendide de là-haut…

7

Une chose nous a cependant dérangés : le nombre de stands qui se trouvent désormais là-haut.  Des stands de boissons, nourriture,  souvenirs…. Cela recouvre presque la quasi-totalité du lieu alors qu’il y a 3 ans, il n’y en avait aucun (ou presque)…Une chose est sûre,  c’est que le tourisme en Bolivie a explosé depuis et nous ne sommes qu’au début de notre voyage dans ce pays. Que nous réservera la suite ? Nous verrons…

8

L’Isla del Sol

Après avoir retrouvé notre ami Josh, nous partons tous les 6 (toujours accompagné de Tiff et Franck et d’un de leurs amis) pour un incontournable de la Bolivie : L’isla del sol.
C’est une île sur le lac navigable le plus haut du monde: le Titicaca.
L’Isla del Sol est la plus grande île du lac. Son nom originel était Isla Titikaka, et c’est elle qui a donné son nom au grand lac (Source : Wikipedia).
Il est possible d’aller s’y balader pour la journée. Mais ayant le temps, nous décidons tous d’y passer la nuit. Notre point de départ est la côte nord et l’objectif est de rejoindre la côte sud, le village de Yumani précisément. Nous faisons un petit détour jusqu’à la pointe extrême nord où le panorama nous laisse sans voix…comme tous les paysages que nous avons la chance de traverser tout au long de la journée.

654 318
3h30 plus tard et 3 taxes payées , nous voilà dans un petit coin de paradis: l’hostal puerta del sol. La vue que nous offre la terrasse de cet hôtel est absolument splendide.

info28 Infos utiles :

  • Bateau Copacabana – Isla del sol Norte: 20 bolivianos / Durée: 2 h
  • Bateau Isla del sol Sud – Copacabana: 25 bolivianos / Durée: 1h30
  • Taxe sur l’île: 10 bob à l’entrée nord , 15 bob au centre de l’île et 5 bob au Sud de l’île.
  • Hôtel puerta del sol: 35 bob par pers. Précisons que nous sommes en haute saison et que les prix grimpent à cette période.

 

21 19 20

La vue de la chambre.

La vue de la chambre.

Après avoir admiré le coucher du soleil depuis cette terrasse , nous partons en quête de nourriture car notre estomac crie famine. Nous nous rendons à un restaurant extrêmement réputé dans tout le pays : Las Velas. 

La particularité de ce restaurant est que tout est fait et géré par une seule et même personne. Ce qui implique un temps d’attente standard d’1h30 , chose que tous les touristes venant manger savent. Nous arrivons donc là-bas à 19h et nous installons, commandons chacun une truite et attendons. N’ayant rien mangé à midi , notre ventre commence à gargouiller. A 20h30 , nous avons sacrément faim…21h , toujours rien…il semblerait que le cuistot mette néanmoins enfin nos truites dans le four (!!!)… 21h15 , des clients étant arrivés 1h après nous se font servir…leur TRUITES !!! Nous commençons à bouillonner…21h30 , 6 assiettes de légumes sont préparées. Le cuistot ouvre une deuxième fois le four pour voir si les truites sont prêtes…et le referme. 21h45 , troisième ouverture du four. A ce moment-là , Alex dit à Charline : « s’il referme encore le four , j’me lève et j’me barre ! » Heureusement , l’heure du service est arrivée. La truite s’avère effectivement excellente ! Mais les légumes sont froids (tu m’étonnes). Ayant attendu 2h45 et voyant que nous sommes les derniers dans le restaurant , nous demandons au cuistot (et patron) s’il peut faire un geste pour l’attente en nous offrant quelque chose , comme un verre de vin à chacun par exemple. Là-dessus , celui-ci hausse le ton en affirmant que nous n’avons pas attendu plus d’1h30….ok alors celui-là , il veut une baffe…finalement , voyant notre mécontentement , il nous offre un demi verre de vin à chacun et un petit drapeau de la Bolivie.

Ce que nous pouvons dire c’est que le patron a essayé de se rattraper , ce qui n’est pas négligeable. Néanmoins , même si la nourriture était excellente , nous avons trouvé le temps d’attente inacceptable , surtout après une journée de marche. Nous nous attendions à devoir attendre 1h30 , voire peut-être 2h , mais pas 2h45.

Nous donnerons donc le conseil suivant : si vous souhaitez aller manger à Las Velas , allez-y tôt (17h au plus tard) ou n’y allez pas !

info28 Infos utiles :

Une truite accompagnée de légumes (plat le meilleur marché) coûte 50 bob. Une bouteille de vin revient à 90 bob. Si vous souhaitez boire un bière , faites-le avant car elle revient quasiment aussi cher que le plat.

 

Le lendemain matin , nous prenons le bateau à 10h pour retourner à Copacabana. Après un petit en-cas à midi et après avoir récupéré nos sacs , nous embarquons tous les 6 dans le bus pour notre prochaine étape.

1

En plus d’être la première étape de la plupart des personnes passant du Pérou à la Bolivie , Copacabana a quelques belles surprises à offrir. Malgré le nombre affolant de touristes en week-end de haute saison , l’Isla del Sol et le coucher de soleil sur le Lac Titicaca valent entre autres la peine de s’y attarder quelques jours.

N'ayant pas de photo de Teddy, pour cette fois ci voici une photo...qui ne sert à rien !

N’ayant pas de photo de Teddy, pour cette fois ci voici une photo…qui ne sert à rien !

 

Au prochain article , nous vous ferons découvrir les joies que peut offrir la capitale du pays et ses environs : La Paz…

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Menu