Charlex's World

— Cuzco et ses merveilles —

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on Pinterest

« La chance sourit à ceux qui prennent le temps de chercher le bon plan. »

Notre arrivée à Cuzco

Rappelons tout d’abord que notre étape précédente était Arequipa et le canyon de Colca. Après avoir fait un trek de 3 jours,  nous décidons de ne pas rester à Arequipa une nuit de plus et enchaînons avec un bus de nuit. Et à notre grand étonnement,  nous sommes pour une fois bien tombés ! Siège cama inclinable au maximum,  confort +++, et pas d’odeur d’urine cette fois-ci !

info28 Infos utiles :

Bus Arequipa – Cuzco: 40 soles / personne (10 heures de trajet) avec la compagnie Colca en bus cama.

La belle Cuzco

La ville de Cuzco était autrefois la capitale Inca. Elle fut fondée au XIe siècle. « Cuzco » signifie « nombril du monde » en Quechua. Elle est également la capitale archéologique de l’Amérique. Cette ville a été déclarée patrimoine culturel de l’humanité par l’UNESCO.

55

56 57

Lors de notre précédent voyage au Pérou, nous étions déjà venus dans cette jolie ville. Nous savions donc à quoi nous attendre et n’avons pas hésité à revenir y faire un tour. Vaut mieux 2 fois qu’une !
Cuzco est de loin la plus jolie ville du Pérou.  Des ruelles pavées,  une splendide place des armes,  de beaux balcons, un artisanat à faire pâlir toutes les femmes du monde (et certains hommes également) , des boulangeries (avec baguettes et vrais croissants svp !!!). Pour couronner le tout , on trouve même des mamas en habits traditionnels portant des agneaux ou des bébés lamas déguisés (bien sûr !) et proposant de faire une photo… Ridicule…Le genre de tourisme qui nous ferait gerber…et qui pourtant remporte malheureusement un certain succès.
Bref, Cuzco est une ville TRÈS TRÈS TOURISTIQUE ! Mais bizarrement,  nous nous y sentons très bien.

58 59

En voulant nous rendre à un restaurant spécial dont nous parlerons plus bas , nous sommes tombés par hasard sur une particularité bien connue de Cuzco : la rue Hatun Rumiyoc. Cette rue est bordée par des murs très anciens qui sont le symbole de l’architecture Inca. Les pierres de ces murs sont assemblées sans ciment. L’assemblage est tellement bien fait qu’il est impossible de glisser une feuille de papier ou une aiguille entre les briques ! Une part de la prouesse technique réside dans les fait que les grosses briques ne sont pas de taille égale et ne sont pas forcément rectangulaires. La plus célèbre d’entre elle comprend 12 angles. Ceci est dû a fait que les Incas savaient que cette région était sujette à des secousses sismiques. Ils ont donc pensé que les constructions tiendraient mieux de cette façon. Avaient-ils raison ? En tout cas , ces murs sont toujours là…

53

La fameuse pierre aux 12 angles.

La fameuse pierre aux 12 angles.

info28 Infos utiles :

Voilà venu le moment de parler de ce restaurant , le Green Point. Il est classé parmi les premiers sur TripAdvisor , et ce n’est pas une coïncidence. Nous , qui sommes de réels carnivores , avons adoré manger dans ce restaurant végétarien. Les plats y sont succulents et les portions sont énormes ! De plus , le plat du midi ne coûte que 15 soles pour une salade , une soupe , un plat principal et un dessert , accompagnés d’un jus de fruit. Allez y faire un tour , cela en vaut réellement la peine !

L’association Qosqo Maki

Suivant les conseils de deux blogueurs voyageurs rencontres à Huaraz (Voyagesadeuxsacs), nous avons posé nos sacs-à-dos dans un endroit pas comme les autres.
Il s’agit d’une association qui aide les enfants des rues de Cuzco en leur permettant de venir dormir dans un dortoir collectif et de se former à des métiers comme la menuiserie ou la boulangerie. Ils proposent également des activités éducatives en anglais gratuites tous les soirs. Cette association fut créée il y a plus de 20 ans par une française et reçoit depuis énormément de volontaires. Il est possible de dormir au sein de l’association dans des dortoirs ou chambre double et partager ainsi un brin du quotidien de ces enfants.  Il est également possible de participer , si vous le souhaitez , aux activités du soir avec les enfants.
Vous l’aurez compris,  nous avons adoré notre séjour là-bas et encourageons toutes les personnes qui cherchent à faire un tourisme solidaire à se rendre dans cette association !

Les croissants de la panaderia Qosqo Maki...une tuerie!!!

Les croissants de la panaderia Qosqo Maki…une tuerie!!!

info28 Infos utiles :

  • Il est préférable d’annoncer votre arrivée au préalable en leur envoyant un e-mail : callefierro525@qosqomaki.org
  • Chambre double pour 50 soles et dortoir 20/personne.  Sdb commune (très propre)  avec eau chaude , wifi (fonctionnant moyennement bien) , cuisine à disposition.
  • Bien située, l’association se trouve à 10 min à pieds de la Plaza de Armas.

Les alentours de Cuzco

Bon soyons honnêtes,  si nous sommes revenus ici , ce n’était pas dans le but de rester dans la ville mais pour aller arpenter ses alentours.  Et nous avons commencé par…

Las salineras de Maras

Il s’agit d’une culture de sel qui a la particularité d’être en escaliers au beau milieu d’un canyon. C’est une sortie très populaire proposée par les tours opérateurs. Mais nous nous y sommes rendus par nos propres moyens.

23 Après s’être acquittés du droit d’entrée ,  nous nous trouvons devant cette merveille.  Le spectacle est au rendez-vous.  Nous ne sommes pas seuls mais ne tardons pas à nous éloigner de tous ces groupes pour pouvoir profiter de ce paysage surréaliste à deux. En effet , les groupes restent sur la terrasse en amont pour la plupart , puis repartent une fois la photo prise.

24 27
De notre côté , nous observons les travailleurs du sel pendant de longues minutes avant de traverser les Salineras. La réflexion du soleil dans ces petites piscines d’un blanc si pur nous aveuglent. Les lunettes de soleil sont relativement utiles.

La ville de Maras se trouvant à proximité a surtout survécu, semble-t-il grâce à ses salines, situées à près d’une heure de marche de là, sur un versant escarpé. À cet endroit, le plateau commence à plonger vers la Vallée sacrée. A plus de 3 200 m, une source jaillit donnant naissance à un ruisseau saturé de chlorure de sodium. Un atout précieux dans cette région très éloignée de la mer. Aujourd’hui, les 700 à 800 familles qui possèdent les quelque 3 600 bassins sont organisées en coopérative. La production annuelle totale oscille entre 160 et 200 tonnes. (source : Wikipedia)

25

Il est tout à fait possible de traverser les Salineras dans leur intégralité. Sachez que plus vous vous enfoncer dans les salines, plus vous serez seul !  Nous sommes restés environ 1h30 sur le site à profiter du spectacle.  Nous avons adoré cette balade et la conseillons à chaque personne qui passerait par Cuzco.  Conséquence possible ? Vous risquez de ne plus voir votre salière du même œil !

info28 Infos utiles :

  • Pour se rendre aux Salineras depuis Cuzco,  prendre un collectivo à la calle Pavitos en direction de Urubamba.  Demandez à vous arrêter au croisement de Maras.
    Prix: 6 soles pour 1h30.
  • Prendre ensuite un taxi jusqu’au Salineras: 10 soles/personne.
  • Taxe d’entrée aux Salineras: 10 soles.
  • Pour le retour, il suffit de traverser les Salineras et de marcher jusqu’au village en contrebas (environ 45 minutes). De là passe régulièrement des collectivos qui se rendent directement à Cuzco pour 8 soles chacun.
    Mais la manière la plus économique est de prendre un collectivo jusqu’au terminal de Urubamba (2 soles) et de prendre le bus local jusqu’à Cuzco (4 soles pour environ 2 heures de route)

 

26

Vinicunca ou les Rainbow Mountains

La raison principale qui nous a poussé à revenir à Cuzco !
Après avoir vu de nombreuses photos et avoir entendu beaucoup de voyageurs nous parler de cet endroit ,  il était inconcevable pour nous de passer à côté d’une telle merveille.
Il s’agit d’une montagne qui , comme son nom l’indique , fait penser à un arc-en-ciel tant elle est colorée. Étonnamment,  cet endroit a commencé à devenir connu (et donc bien touristique)  depuis seulement 2 ans. A Cuzco de nombreuses agences proposent une excursion qui comprend le transport, un guide, le petit déjeuner et déjeuner pour « seulement 120 soles » environ , quoique certaines agences se permettent même de tarifer cela à 180 dollars la journée !!! Inconcevable pour nous bien entendu ; nous avons évidemment retourné les agences de Cuzco pour trouver LA BONNE AFFAIRE !
N’étant pas vraiment fans des sorties en groupe et n’ayant pas forcément envie de partager un si beau paysage avec une centaine de personnes (oui nous sommes égoïstes dans ces cas-là !), nous avons réussi à négocier uniquement le transport avec une agence pour la modique somme de 40 soles ! Merci à des amis croisés auparavant pour ce petit conseil , on y aurait peut-être pas pensé tous seuls…

39

Après un réveil plus que matinal (voire nocturne) à 2h30 du matin,  un bus vient nous chercher devant notre hôtel. Et c’est parti pour 3 heures de route. Précisons tout de même que nous avons failli mourir congelés. En effet , notre chauffeur devait être ménopausé étant donné qu’il n’a pas pu s’empêcher de rouler la vitre ouverte.  Rappelons juste que nous sommes à plus de 4000 mètres et qu’à cette altitude , les nuits sont bien fraîches !

Une fois donc arrivés,  frais comme des gardons (n’est-ce-pas),  notre chauffeur nous explique qu’il faut attendre les 15 autres bus de touristes avant d’aller prendre le petit-déjeuner. Cela s’avère être une sacré aubaine pour nous car ayant payé uniquement le transport,  nous partons donc immédiatement , laissant derrière nous des touristes dépités. Certains nous lancent des regards assassins en se rendant compte que nous partons uniquement tous les deux, et que nous avons certainement payé 3 fois moins qu’eux pour cela. Nous avouons que sur le moment , nous jubilions intérieurement.
Hihaaaaa,  nous ne pouvions pas rêver mieux !

Première vue ? Des lamas de partout ! Des noirs, des roux , des blancs , des métisses ! Toutes les nationalités de lamas confondues se trouvent dans cette vallée. Un spectacle splendide ! Précisons aussi que le fond de la vallée se trouve à l’ombre et que la température à ce moment-là doit avoisiner les -5°C. Nous nous dépêchons donc de monter trouver le soleil au sommet de la première pente. Une fois là-haut , nous nous retournons et constatons que les autres ne sont toujours pas sortis des bus. Qu’est-ce qu’on aurait la rage à leur place….

29 28

Le chemin est relativement plat , nous offrant parfois quelques rares montées. Notre souffle est court car il faut savoir que nous sommes à 5000 mètres et qu’à cette altitude , chaque effort se ressent énormément.  Le cœur s’emballe vite,  les muscles manquant d’oxygène deviennent très vite douloureux , de fortes migraines peuvent apparaître…bref la soroche (le mal d’altitude en espagnol)  n’épargne personne. Néanmoins , nous avançons sans difficulté particulière et nous nous forçons même à ralentir le pas pour éviter un vilain mal de tête. Les paysages que nous traversons sont de toute beauté. Des sommets enneigés,  des montagnes aux reflets rouges,  des lamas partout…C’est absolument irréel ! Nous savions que ce que nous allions voir en haut serait magnifique , mais nous ne nous attendions pas à ce qu’il en soit de même pour le chemin pour y accéder.

33 32 34 30

Arrivés au guichet où nous payons notre taxe d’entrée, nous demandons si nous sommes les premiers. Elle nous affirme que deux petits groupes sont déjà passés avant nous. Qu’à cela ne tienne, nous continuons notre chemin et finissons rapidement par apercevoir un des deux groupes.  Ces derniers faisant de nombreuses pauses,  nous réussissons à les rattraper et à les dépasser sans vraiment de difficultés.

En revanche, les 100 derniers mètres avant d’arriver au col nous ont bien essoufflés. Heureusement , un péruvien nous encourage depuis en haut, nous applaudit et nous motive ! Nous mettons les bouchées doubles et là….

BLAM ! La claque ! Un rêve ! Nous y sommes !

35

Il est possible de monter encore plus haut sur le sommet de la montagne à côté en 10 minutes de plus seulement , ce qui permet d’avoir une vue panoramique.  Nous ne nous sommes pas fait prier ! Au sommet ? Seulement 4 personnes (soit le premier groupe)  et nous deux ! Nous regardons l’heure et nous nous apercevons que nous avons mis 2 h 15 pour arriver au sommet. Les guides prévoient généralement 3 heures.  Autant vous dire que nous sommes bien fiers de nous ! Nous sommes montés à 5200 mètres ! La vue est splendide et ne peut être décrite.  Regardez plutôt les photos.

38

40

42

Nous restons plus d’une heure , pas tout à fait seuls mais en très bonne compagnie , à contempler cette merveille de la nature. Alex se met à jouer du ukulele et devinez quelle musique? « Somewhere over the Rainbow » of course ! Un moment magique,  un des plus beaux moments de notre voyage à ce jour, un des plus beaux paysages que nous avons eu la chance de contempler.

41 43

Mais la réalité nous rattrape vite et nous apercevons au loin une vraie fourmilière se rapprocher.  Comme nous souhaitons garder en mémoire ce lieu vierge et que le vent commence sérieusement à se lever, nous décidons d’éviter la cohue et de repartir dans la vallée , se poser au milieu des lamas. Sur le chemin descendant , nous croisons des groupes de dizaines de touristes monter avec grand peine pour certains. Quelques-uns d’entre eux donnent l’impression d’être au bout de leur vie et nous demandent s’il reste longtemps et si cela en vaut vraiment la peine. Nous sommes titillés par l’idée de se la jouer à la marseillaise sur ce coup , mais nous nous retenons. Ils auraient sûrement éclaté en sanglots si nous avions exagéré.

Une fois un peu plus bas parmi les lamas , encore une fois….seuls ! Les images que nous avons face à nous, sont complètement dingues. Nous sommes au milieu de centaines de lamas et mangeons nos sandwichs ! Ce moment restera à jamais gravé dans notre mémoire.  Nous restons environ 3 heures avant d’entamer la descente pour retourner à notre bus.

46 44 45

info28 Infos utiles :

  • Si vous voulez éviter les énormes groupes de touristes,  négociez seulement le transport dans une agence de Cuzco.
    Prix: 40 soles transport A/R.
  • Taxe d’entrée Ausangate: 10 soles.
  • Le trajet en bus dure 3h ,  vous partirez donc aux alentours de 3 ou 4 h du matin et retour à Cuzco vers 19 heures.

48 49 47

Vous l’aurez compris,  cette journée nous a profondément marqué et nous ne pouvons que vous conseiller d’aller voir cette merveille.

Nous ne faisons d’habitude qu’un résumé vidéo par pays. Mais pour cette fois , nous étions obligés d’en faire une petite dédiée à cette merveille , rien que pour vous. Attention les yeux !

Et le Machu picchu ?

Comment ??? Tu vas au Pérou et tu ne passes même pas au Machu Picchu !? Ouais man…à mort les clichés , man…

Plus sérieusement , nous nous y étions déjà rendus il y a 3 ans , et à prix d’or ! Et pour ce prix-là , ce que nous avions vu ne nous avait pas vraiment convaincus…(enfin surtout Alex , vu que Charline avait versé la larme en arrivant au sommet). Nous avons donc pris la décision de ne pas y retourner.

Mais que l’on s’entende , cela ne veut pas dire que nous ne le conseillons pas. Le site est effectivement très beau et l’histoire se cachant derrière est passionnante. Bien entendu , le gouvernement péruvien en profite et fait grimper les prix sans arrêt.

info28 Infos utiles :

Il existe la formule « je suis un touriste beauf et j’ai pas envie de perdre du temps à comparer les prix ; je m’en fiche donc de payer le prix fort » que nous avions pris il y a 3 ans. Avec un peu de recul , nous nous rendons compte à quel point nous étions débiles et fainéants…Cette formule comprend une nuit à Aguas Calientes (village au pied du Machu Picchu) , le trajet en bus puis en train pour s’y rendre (le train le plus cher du monde du point de vue du rapport (distance/prix du billet ! ) et le trajet retour le lendemain. Cela coûte environ 200 dollars.

La formule intermédiaire comprend les trajets aller et retour et la visite du site dans la même journée. Elle coûte dans les 100 dollars.

Il existe ensuite diverses façon encore moins chères pour s’y rendre. Trajets en collectivos multiples , treks , faites votre choix. Tous les renseignements peuvent être trouvés dans les nombreuses agences de Cuzco en cherchant un peu.

 

Même si nous n’y sommes pas retournés , nous en gardons le souvenir. Malgré l’exploitation touristique dégoûtante du site (on se croirait réellement en Chine…) , le lieu est impressionnant. Voyez plutôt cela sur nos photos de l’époque.

530329_583317988389550_1860479215_n 1396064_583317908389558_1667903419_n

 

La photo de Teddy

 

37

 

Au vu des merveilles que cette région a à offrir , il n’est pas étonnant que Cuzco et ses alentours soient la région la plus touristique du pays , voire même une des plus touristiques d’Amérique du Sud. Nous n’y avons certainement pas tout vu , mais ce que nous avons pu y contempler nous a convaincu. Et le meilleur , c’est qu’il est quasiment toujours possible de s’en sortir à bon prix en cherchant un peu !

 

Cette étape fut la dernière au Pérou. Mais nous en sommes sûrs , nous reviendrons car nous n’avons pas tout vu ! Mais pour l’heure , notre prochaine article vous parlera du bilan et budget de ce magnifique pays….

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on Pinterest

11 reflexions sur “— Cuzco et ses merveilles —

    1. Charlex Auteur de l'article

      Oui merci pour le bon plan. C’était super. Oui les Rainbow Mountains sont une chose à faire. Une de nos meilleures expériences jusqu’à maintenant.

      Bonne continuation et bonne fin de voyage!

  1. Thomas

    Super article qui nous a donné envie de suivre vos pas. Par contre, après un tour des agences de Cusco, nous avons bien trouvé certaines qui acceptent uniquement le transport mais les repas se font maintenant dans un village avant d’atteindre le départ de la randonnée, du coup ça perd de son intérêt car on est obligé de regarder les autres touristes manger…
    Vous étiez passé par une agence qui cuisinait sur place ? Auriez-vous son nom en tête ? Merci !

    1. Charlex

      Ah pas cool ça. On a déjà eu quelqu’un qui nous a dit ça. Non malheureusement on ne se souvient pas du nom…. Mais m’est d’avis qu’ils ont simplement tous compris le truc et que ça devait pas être bon pour le business…

    2. Charlex

      Ah si un détail me revient! L’agence se trouvait juste à gauche du restaurant « Pa prika ». Espérons que ça puisse aider…

  2. Flore

    Bonjour,
    Savez vous si à Cusco les agences proposent le trek de vinicunca sur 2 jours? Ou faut-il le réserver sur internet ? Si oui avez vous une idée du prix à cusco? Cela me semblait une bonne solution pour profiter de ce bel endroit sans être dans les horaires des bus.
    Vos photos sont vraiment magnifiques et les conseils au top. Merci beaucoup pour ce partage

    1. Charlex

      Hello!
      Merci, ça nous fait plaisir de rendre service. 🙂
      On a jamais entendu ou parler de ce trek. Peut-être que c’est une nouvelle option? Mais si elle existe vraiment, c’est sûr qu’ils la proposent sur place. Sur internet, ça risque d’être cher….de notre côté on avait seulement entendu parler de l’Ausangate qui passe par là, mais celui-là dure entre 4 et 5 jours sauf erreur. Désolé de pas pouvoir vous être plus utile…

  3. Vincent

    Superbes photos!Ca donne envie d’y être! Une petite question: facile d’atteindre le sommet? le chemin est balisé? Merci

    1. Charlex Auteur de l'article

      Salut Vincent!
      Apparemment ça doit dépendre des gens. Le chemin est on-ne-peut-plus balisé, pas moyen de se perdre. Et c’est pas unn trek difficile. Par contre c’est à 5’000 m du coup, en plus du souffle un peu court, certaines personnes éprouvent le mal d’altitude. Et ça, ça dépend des gens. Pour nous, ça a été parfaitement bien.

      Faut y aller, c’est magnifique!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Menu