Charlex's World

La Great ocean road : Apôtres, koala & surf!

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on Pinterest

La route australienne mythique. La Great ocean road est aussi célèbre en Australie que la route 66 aux Etats-Unis. Et coup de bol: elle était sur notre route!

 

Le Cape Bridgewater

Nous commencerons notre visite par le Cape Bridgewater. A la base, nous étions venus ici car cet endroit est célèbre pour abriter une large colonie d’otaries. Finalement, nous n’irons pas voir leurs jolies bouilles, découragés par la randonnée. Il faut faire environ 6 kilomètres à pied, ce qui est assez peu mais avouons-le de suite, nous avons de plus en plus la flegme. Et pour nous déculpabiliser, la pluie n’était pas loin du tout et le vent glacial était déjà là ! 
Nous irons quand même voir deux points de vue:
Les blowwholes: Ah ça faisait longtemps que nous n’avions plus entendu parlé de blowholes. Vous savez c’est les fameux trous dans les rochers où l’eau qui s’infiltre créé un mini (ou un gros) geyser. Pas sûr que ce soit la meilleure des explications mais on est pas Wikipedia non plus hein ! Alors bref, généralement quand tu vas voir un blowwhole, il est sensé se passer ce genre de trucs. Ici, nada. Juste des grosses vagues s’éclatant sur les rochers. Voilà, voilà. Bonjour le Fail n°1. Merci d’être venus !

La forêt pétrifiée: Le nom en impose quand même non ? Forêt pétrifiée. On vous arrête de suite, ce ne sont pas du tout des arbres mais bien des rochers. En regardant de près, c’est vrai qu’ils ressemblent à des troncs. D’où le nom. C’est joli, c’est mignon mais c’est pas non plus la folie.  » rolalala jamais contents ceux-ci « 

Portland

Le temps s’annonçant de plus en plus menaçant, nous irons nous poser dans un caravan park à Portland. Pas comme le Portland des USA hein. Vous devez vous dire qu’en ce moment on craque le slip sur les caravan park ? Hé bien c’est vrai, nous avons de plus en plus besoin de confort. Ce qui signifie en fait de l’électricité pour brancher notre chauffage d’appoint car il fait froiiiiiiiiiid ! Et comme notre budget nous le permet, pourquoi nous priver ?
Et puis parfois on fait de belles rencontres dans ce genre d’endroits. Par exemple, des koalas. Nous nous sommes retrouvés avec 4 koalas sauvages dans les arbres au-dessus de notre emplacement. Imaginez la joie de Charline. Cette dernière a passé la fin de journée à les observer et ça ressemblait un peu à ça :
  • Oh viens voir, il est trop mignon..
  • Oui, toujours aussi mignon qu’il y a 20 minutes  »
  • Oui mais là il a bougé viens voiiiiir !
  • 5 minutes plus tard: ooooooh trop chou viens voir, il mange ses petites feuilles ! 
Complètement Gaga des koalas !

En même temps, faut quand même avouer que ça a une bonne tête ces petits machins !

Le lendemain matin, nous partons avec un temps plus que maussade. D’ailleurs, un employé du parc nous recommande d’être prudent car une énorme tempête est annoncée sur tout le Victoria. Youpi joie.

Warrnambool est un endroit connu pour l’observation des baleines. Elles viendraient au large de ses côtés pour se reproduire. Ni une, ni deux,nous allons voir ça. Pas de baleines ce jour-là malheureusement. Essayé, pas pu !

La suite de la route commence enfin à longer l’océan. Oui, car on se demandait quand même à quel moment là Great ocean road commençait réellement !
S’enchaînent alors divers points de vue bien sympathiques et bien entendu envahis de Chinois, Japonais et Coréens. Toujours un plaisir de les observer se prendre en selfie devant tout et n’importe quoi. Oh un panneau ! Oh une fleur ! Oh un bout d’herbe ! Oh un Chinois! Ah non, pas cette fois…
Parmi ces différents points de vue, un retiendra particulièrement notre attention.

Le London Bridge

Il est donc sensé y avoir un pont, mais pas de pont à l’horizon. Enfin, plus à l’heure actuelle. En 1990, le pont s’est malheureusement écroulé laissant alors deux personnes coincées sur la presqu’île. Histoire qui ne finit pas trop mal car aucun blessé n’est à déplorer. De plus, ils ont eu droit à un tour en hélico gratos pour sortir de là !

Puis les points de vue s’enchaînent le long de la côte. Pas de description ennuyante, les photos parleront d’elles-mêmes.

The arche

Le Grotto

Loch Ard gorge

Celui-là mérite tout de même une petite description. L’endroit, en plus d’être complètement fou, a une histoire terrible.

La gorge a été baptisée après le naufrage du clipper Loch Ard, qui s’échoua au large de Muttonbird Island le 1er juin 1878 à l’approche de la fin de son voyage de trois mois qui l’emmenait d’Angleterre à Melbourne. 52 personnes se noyèrent, mais deux survivants de 18 ans dérivèrent dans la gorge où ils trouvèrent un abri.

Non c’est pas eux, ça. C’est nous.

Les 12 apôtres

Le spot à ne pas manquer sur la Great Ocean Road. La photo de cet endroit est au moins aussi célèbre que l’opéra de Sydney ! On a beau l’avoir vu des centaines de fois en photo, c’est vrai qu’on a quand même la mâchoire décrochée une fois devant. L’endroit est sublime et le seul regret qu’on pourrait avoir est de ne pas pouvoir descendre sur la plage afin de se rendre compte de la hauteur de ces rochers.

Bon, c’est quand même des mythos les mecs car il n’y en a pas 12 mais 8. En effet, les autres se sont écroulés malheureusement à cause de l’érosion.

MAIIIIIIIIEUUUUUUUUUH J’VEUX VOIR LA PÔÔÔÔÔÔÔÔTREEEEEEEUH!

Gibson steps

Par contre, on peut aller sur cette plage à l’Est des douze apôtres. Et d’ici, il est possible d’avoir une petite vue sur un des apôtres. Mais comme l’orage n’est vraiment pas loin, nous ne nous éterniserons pas ici.

A noter que nous sommes extrêmement chanceux avec la météo !

Maits rest rain forest

La Great ocean road, ce n’est pas seulement des sublimes vues sur l’océan et des koalas. Non, c’est aussi de jolies forêts vierges. 

Du coup, nous avons fait une petite balade à travers la jungle. Rien de foufou mais c’est sympa (#blasésdelalife).

Koalas et perroquets !

Un stop à Kennett river est un incontournable si vous voulez voir des koalas et de jolis perroquets. Ces derniers squattent littéralement ici dans l’espoir que des gentils touristes leur donnent des graines. Mais Alex, la classe incarnée, n’a même pas eu besoin de graines pour qu’un oiseau se pose sur son épaule. Il a certainement du le prendre pour un arbre…

 

Un joli Kookabura.

Tu le vois le canard photobomb?

Alleeeeeeeeez làààààààà!

Le phare de Split point

Petite balade bien agréable le long de la mer pour observer un phare. C’est sympa mais faut dire qu’après les 12 apôtres,  le reste paraît légèrement fade…

 

La plage de Point break

Aussi appelé Bells beach. Quoi ? Vous ne connaissez pas le film (**culte**) Point break ?

Mais oui, ce film de surf avec Keanu Reeves et en fait le type c’est un flic qui infiltre un groupe de surfeurs responsable de braquage et ils deviennent super potes et un moment Keanu il doit tirer sur le chef mais il peut pas alors il tire en l’air en disant « NOOOOOOON » (#synopsisfaitpasungossede6ans)…Toujours rien? Pas d’importance. Charline non plus n’a jamais vu ce film et pourtant elle a insisté pour aller voir ça absolument car « tu comprends c’est la vague du film point break ». Mouais. Alors ce qu’on peut dire c’est que l’endroit est très joli mais surtout très prisé. Le nombre de surfeurs dans l’eau est incalculable. Ils se montent presque dessus pour prendre une vague. Nous avons du mal à comprendre le plaisir qu’il peuvent avoir avec des conditions pareilles.

 

Puis notre route se terminera à Geelong, dans un caravan park absolument ignoble où des jolies araignées s’étaient appropriées notre douche.

La Great ocean road est la route mythique de l’Australie. Nous en avions entendu parler depuis des années et étions donc impatients de voir ça de plus près. Notre avis ? C’est joli mais c’est de loin pas la plus belle chose qu’on ait vu en Australie. La route, contrairement à ce qu’on pourrait penser, ne donne pas une vue sur l’océan tout le long malheureusement. Bien sûr, les 12 apôtres restent un endroit magnifique; mais à notre sens pas un incontournable du pays. #blasésonvousdit

 

À suivre: Direction une grande ville cette fois-ci et pas n’importe laquelle: Melbourne ! Plaira ? Plaira pas ?
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Menu