Charlex's World

— Huanchaco : le paradis des surfeurs —

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on Pinterest

35

« Si à Huanchaco tu t’aventures , prévois du temps car il se peut que ça dure… »

Notre interminable trajet jusqu’à Huanchaco

Rappelons-le , nous étions à Chachapoyas auparavant. Nous avons donc pris le bus de nuit pour nous rendre à Huanchaco. Toujours avec nos 4 amis (nous sommes devenus inséparables…) , nous allons au terminal en fin de journée pour prendre le bus partant à 18h. Heureusement , nous avions fait quelques heures plus tôt un gros travail de repérage afin d’avoir nos places attitrées et nos billets déjà enregistrés. Oui , car les péruviens sont aussi organisés en ce qui concerne la logistique qu’en ce qui concerne la restauration et l’hostellerie…

Arrivés au terminal , nous nous mettons en quête de notre bus , qui est plutôt un minibus en fait. En plus des numéros de place , nous avions expressément demandé auparavant s’il y avait assez de place dans le bus pour 6 gros sacs. On nous avait répondu « oui-oui ». La blague ! Le bus possède un coffre relativement petit ayant tout juste la place pour nos affaires. Mais le problème est que le chauffeur devait en plus acheminer une cargaison de cochons d’inde. Il en résulte donc logiquement une dispute entre celui-ci et le vendeur de billets. Quant à nous , tant que nos gros sacs partent avec nous , tout va bien. Imaginez donc comme nous étions aux aguets…

Dès le début de l’embarquement , nous sautons dans le bus afin de ne pas nous faire voler nos places. Nous remarquons un élément assez comique : les péruviens ne savent pas compter. Pour 15 places , ils avaient vendus 18 ou 19 billets. Nous vous laissons imaginer le tableau : au fond du bus , un amas de corps entassés les uns sur les autres. Les péruviens jouent à Tetris. Et ce que nous n’avons encore pas dit , c’est que le trajet est sensé durer 12 heures…raison pour laquelle nous avions tant insisté pour choisir nos places.

Nous partons donc tant bien que mal un peu en retard. La route qui s’en suit est quelque peu sinueuse. La nuit augmente d’ailleurs l’effet des « virages-vomi ».

Au fur et à mesure , le bus se vide , ce qui nous permet de nous étaler un peu. Fabien et Marielle l’un sur l’autre sur la banquette arrière , Charline et Romain occupant deux sièges chacun , Val à sa place et Alex par terre occupant le couloir central. Une vraie équipe de Roms !

Arrivés à Cajamarca , nous troquons notre minibus pour un bus de luxe style avion première classe pour les 7 heures suivantes. A Trujillo , nous changeons une dernière fois de bus et embarquons dans un bus local pour une petite dernière demi-heure jusqu’à Huanchaco.

info28 Infos utiles:

  • Pour se rendre à Huanchaco , la première solution (que nous pensions être la seule) est de se rendre au terminal de bus et de prendre un billet jusqu’à Cajamarca. Le trajet dure 12 heures et coûte 40 soles/personne (45 affichés , mais il y a moyen de négocier). Le bus part à 18 ou 19h en fonction des compagnies.
  • Arrivés au terminal de Cajamarca , payez directement votre billet pour Trujillo. Cela coûte 15 soles/personne et le trajet dure environ 7 heures.
  • Du terminal de Trujillo , rendez-vous sur l’artère principale pour monter dans le bus local. Demandez où aller au personnel du terminal. Vous devrez marcher 10 petites minutes. Le trajet jusqu’à Huanchaco dure 30 min et coûte 1,50 soles/personne.
  • Ne croyez pas les chauffeurs de taxi de Trujillo qui vous disent qu’il n’y a pas de bus ou qu’il passe seulement toutes les deux heures. Les bus passent toutes les 5 minutes.

 

Le village de Huanchaco

Cet ancien village de pêcheur transformé aujourd’hui en lieu très prisé des touristes du monde entier saura vous séduire. Que ce soit pour relaxer , glander sur la plage ou faire du surf , vous trouverez de quoi faire.

22

28

Par ailleurs , un attrait typique de ce village est les petites barques de pailles que les pêcheurs utilisaient autrefois. Il est aujourd’hui possible de demander de faire un petit tour dessus. Cela dit , ça ressemble un peu à un attrape-touriste. On passe deux vagues , et hop on revient.

31

Huanchaco a également une particularité que nous n’avons vu nulle part ailleurs : un ponton payant (0,50 soles). Nous n’avons pas tenté l’expérience…

32

30

29

Le Frogs Chillhouse Hostel

Nous avions entendu parler du Frogs Chillhouse Hostel par on ne sait plus quel biais. Bien qu’il soit quelque peu excentré (15 min de marche depuis le centre) , nous sommes tout de même allés sonder l’endroit.

87

Et nous n’avons pas été déçus ! Aussitôt entrés dans l’établissement , nous avons été séduits. Un hall énorme avec au fond une grande cuisine toute équipée , 4 étages ouverts avec des tables et chaises ou même des hamacs pour se poser , un bar sur la terrasse au dernier étage avec une magnifique vue sur la mer (sans parler de la vue depuis notre chambre) , de l’eau chaude et une connexion internet qui fonctionne du tonnerre ! Nous n’avons d’ailleurs jamais eu une chambre aussi grande depuis le début de notre voyage. L’hôtel met aussi à disposition gratuitement des casiers ainsi que des vélos pour se rendre en ville. On peut aussi y louer des planches de surf ainsi que des combinaisons.

46

33

La terrasse avec vue sur l’Océan Pacifique.

43

44

Même si le prix était un peu plus cher que d’habitude , soit 75 soles pour une chambre double ou 22 soles/personne en dortoir , nous n’avons pas du tout regretté d’être allés là-bas. D’ailleurs , si vous avez notre chance , un mec vous alpaguera dans la rue pour vous donner un flyer vous offrant 10% de réduction pour la première nuit.

Un plus de cet hôtel est que sa situation vous épargnera les bruits du centre , ce qui n’est pas négligeable.

36

Le chocolate cafe

Comme nous l’avons dit , nous avons quelque peu craqué ces quelques jours. Après avoir mangé des almuerzos tous les jours durant plusieurs mois , nous ne pouvions pas résister en voyant une pancarte affichant « cheesecake » et « brownie ». Nous nous sommes explosés les papilles gustatives ! Un énorme brownie avec glace vanille et crème pour chacun , puis une tarte au citron à tomber par terre partagée en deux. Le plaisir fut indescriptible. Si vous avez envie de retrouver quelques saveurs bien de chez nous , allez visiter ce café que vous trouverez très facilement le long de la route principale dans le centre , juste à côté d’une agence de transport.

41

Les ruines de Chan Chan

Glander et s’exploser l’estomac c’est bien joli , mais nous sommes tout de même venus voir certaines choses à Huanchaco.

Premièrement , il est possible d’y surfer. Ca nous ne l’avons pas fait. Par flegme ? Car l’eau était froide ? A cause du prix de la location (30 soles pour la journée) ? Peut-être un peu de tout à la fois.

En revanche , nous sommes allés visiter les ruines de Chan Chan. Elles se trouvent à 15 min de bus de Huanchaco en direction de Trujillo.

26

Comme nous ne sommes pas des passionnés d’histoire , nous nous servons encore de notre ami Wikipedia:

Chan Chan (ou Chanchán) est un site archéologique de la région péruvienne de La Libertad, au nord de Trujillo. D’une superficie d’environ 20 km2, Chan Chan fut construit par le royaume de Chimor (de la culture Chimú), une civilisation intermédiaire tardive qui se développa sur les ruines de la civilisation Moche. La cité de terre (en adobe) de Chan Chan fut construite entre 850 et 1470 ap. J.-C., et fut une capitale impériale jusqu’à sa conquête par l’Empire Inca au xve siècle. La ville comptait environ 30 000 habitants.

27

Voilà voilà. Donc en fait , c’est des ruines quoi….passionnés comme on est de ce genre de sites , ça ne nous a pas vraiment mis une claque. C’est sympa , on voit des bouts de murs en plein milieu du désert , mais on arrive pas du tout à se projeter. Nous nous étions motivés à essayer juste pour voir , mais cela ne nous a pas motivés à aller voir d’autres sites. Cela dit , ces sites sont d’une ampleur impressionnante et sauront certainement intéresser les passionnés d’histoire.

25

info28 Infos utiles :

Pour se rendre à Chan Chan , prenez le bus local en direction de Trujillo et demandez-lui de vous déposer à l’entrée des ruines. Cela vous coûtera 1,50 soles/personne. Pour vous rendre au site , vous devrez marcher 15 minutes. Le prix d’entrée du site vous coûtera 10 soles/personne.

 

Huanchaco est un bon endroit pour relaxer entre 2 treks. Entre la plage et l’ambiance « posée » , vous y dépasserez rarement les 2 de tension. Un endroit à voir , ne serait-ce que pour ses couchers de soleil !

23

 

Au prochain article , nous vous emmènerons dans la capitale du trek et ses alentours pour vous faire découvrir des paysages à couper le souffle : Huaraz….

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Menu