Charlex's World

— Jaipur : capitale du Rajasthan —

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on Pinterest

Nous y voilà. Nous voilà désormais dans la capitale du Rajasthan. Cette ville se fait appeler  »pink city », soit la ville rose.

Pour arriver jusqu’ici depuis Agra, nous avons à nouveau pris le train et bien sûr, toujours en sleeper class !

33

Arrivée à Amber

Eleday Mansuri Farm

Ayant prévu de faire du couchsurfing (hébergés gratuitement chez l’habitant) , nous avons trouvé rapidement un hôte pour nous accueillir, Pushpendra. Mais pas dans une maison quelconque. Non, dans une ferme d’éléphants ! Assez improbable n’est-ce pas ? Le lieu s’avère être à Amber, petit village éloigné de la folie de Jaipur. Nous débarquons donc ici en milieu d’après-midi et ne tardons pas à voir de près ces fameux mastodontes au fond du grand jardin. Ils en imposent les petits! Eleday est le seul centre de Jaipur qui privilégie  »le bien-être des éléphants ». Push, notre couchsurfer, possède plus de 30 éléphants. Ils sont dans une réserve en dehors de la ville, mais la journée, 4 ou 5 éléphants se trouvent à Eleday. Ces éléphants sont là pour les touristes qui ont payé un forfait à la journée pour diverses activités avec eux.

31L’activité principale ?
De la peinture sur éléphant… Le touriste paye pour peindre ce qu’il désire sur le corps de l’éléphant. (mouais….)
Ils prennent ensuite un bon bain avec l’éléphant dans une piscine minuscule pour lui enlever les magnifiques motifs (l’éléphant retrouve quelque peu sa dignité…).
Puis nous poursuivons avec l’atelier  »nourriture ». Les touristes peuvent nourrir l’éléphant avec 4 bananes…(incroyable n’est-ce pas ?)
Puis bien sûr, la fameuse balade à dos d’éléphant dans le village.
Vous comprendrez bien sûr, que nous n’avons en aucun cas participé à ce genre d’activité et que nous sommes absolument contre ce genre de pratique.  Nous ne disons pas que les éléphants ne sont pas bien traités. Nous disons juste que nous trouvons cela assez triste de voir de si beaux animaux enfermés dans un jardin avec des dessins multicolores peints sur le corps…Bref, ça nous dépasse quelque peu.
Nous devions rester 3 nuits dans cet endroit.  Nous ne sommes finalement restés qu’une nuit. Pourquoi ?
Il se trouve que nous n’avons pas trouvé ce que nous étions venus chercher. Pour nous, le but du couchsurfing n’est pas seulement d’économiser une nuit d’hôtel mais de pouvoir partager avec notre hôte. Un repas ou un thé accompagné d’une bribe de conversation. Bref, un échange. Hors ici, rien de tout ça. Seulement une clé de chambre et enjoy ! Nous ne critiquerons en aucun cas ces gens car ce fut tout de même sympa de rester là bas (dans une chambre privative tout de même !). Mais sincèrement nous ne nous sommes pas sentis réellement à l’aise dans cet endroit. Rajoutez à ça le fait que l’emplacement géographique était vraiment très éloigné du centre-ville et qu’il n’y avait aucune connexion internet (car nous voulions profiter de ces quelques jours pour avancer sur nos articles), tout cela nous a motivés à bouger. Nous avons donc préféré partir dès le lendemain pour une guesthouse moins excentré.

32

info28 Infos utiles :

Train Agra – Jaipur: 261 Rps en sleeper / environ 6h.

Pour ceux qui souhaitent tout de même faire les activités proposées par Eleday Mansuri Farm,  sachez qu’il vous en coûtera 3500rps/personne pour la journée ! Vous pouvez diminuer ce prix en refusant le lunch et ainsi ne payer QUE 2500Rps ! Une fortune pour l’Inde. Et un lunch à 1000 rps, on aimerait bien voir à quoi ça ressemble…

Monkey temple ou Galta ji

Ce temple n’étant pas loin de chez notre couchsurfer, nous avons décidé de nous y rendre avec le bus local. Une fois descendus,évitant encore les rabatteurs et les faux guides (vraiment insupportable!), nous tombons nez à nez avec une jolie porte. Nous continuons à grimper sur un chemin pendant environ 20 minutes et cette petite grimpette vaut déjà le coup, ne serait-ce que pour la vue qu’elle offre sur Jaipur.

36 37

39

Imaginez … une dizaine de temples construits au 18° siècle qui se fondent dans le cadre sauvage d’une gorge étroite peuplée de singes. Des centaines (voire plus encore..) de singes qui évoluent en liberté dans cet endroit sublime.
Une atmosphère indescriptible mais … magique !
52

42 47 48

Une allée mène à des bassins, étagés à flanc de rocher, où s’écoule l’eau sainte. Celui du bas est réservé aux femmes et celui du haut, aux hommes. S’y baigner avec dévotion délivrerait du cycle des réincarnations !

Nous arrivons vite devant un énorme bassin,dans lequel les seuls autorisés à s’y baigner sont ….les singes! Et on peut vous dire qu’ils s’en donnent à coeur joie. Et vas-y que je fais des bombes, des plongeons, que je coule mes copains! Un vrai spectacle de les observer jouer dans l’eau!

44

45 46

Nous nous dirigerons ensuite vers les temples se trouvant à quelques mètres du bassin. Que dire sur ces derniers? Il est vrai qu’ils sont en état de délabrement relativement avancé. Cependant, avouons qu’il restent très beaux à observer.

50 51

Nous sommes restés un bon moment ici avant de repartir en direction de la ville.

La petite arnaque du jour ? Le fameux Tilak, encore et toujours…Késako? C’est simplement le point rouge que se font les indiens au milieu du front, qui est sensé représenté le 3ème oeil de Shiva. C’est un porte bonheur.
En remontant vers la sortie, une « gentille » indienne (que nous avions déjà repérée en descendant) s’approche de Charline et tend son doigt vers son front pour lui faire son point rouge. Celle-ci lui dit « non, non » avec tant d’énergie que la femme ne peine pas à atteindre le-dit front en insistant un tout petit peu et en lui racontant des conneries du style « ça porte bonheur, tu n’as pas le droit de refuser »
Mais bien sûr, cette soit disant bénédiction n’est pas gratuite et l’indienne lui demande bien entendu de l’argent! Alex, qui était 4 mètres en contre-bas, voit Charline se retourner et lui dire « Alex, faut la payer maintenant »…Son sang n’a fait qu’un tour. Elles ont pris une belle engueulade, autant l’une que l’autre! Charline pour s’être faite avoir comme une débutante alors que ça fait plus de deux semaines qu’on voit cette arnaque à tous les coins de rue; l’autre idiote pour arnaquer les gens de la sorte. « NO means NO!!! Do you understand that?!! I won’t give you a cent ! » lui hurle-t-il au visage à une distance d’à peu près 2 cm.
Puis il dit à Charline de monter, quitte à la pousser, mais celle-ci n’ose pas et demande à Alex de la payer, car sinon « ça porte le mauvais oeil »…ce qu’il faut pas entendre…soit, elle a eu droit à 5 rps (des cacahuètes même pour les indiens) qui ont failli être accompagnés d’un bras d’honneur.

Encore une arnaque indienne insupportable. Bref, la prochaine fois qu’une femme s’approche de nous avec du rouge sur le pouce, on lui casse les phalanges.
En chemin, nous nous rappelons que nous avions acheté des cacahuètes pour les singes mais que nous ne les avions pas distribuées. Nous n’avons pas mis longtemps à trouver preneur !

54 55

Le cochon à coté du singe...Incredible India.

Cette visite nous a beaucoup plu et nous devons vous avouer que l’ambiance calme et naturelle de ce lieu y sont pour beaucoup. Nous conseillons vivement à tous ceux qui veulent échapper quelques heures aux tumultes de la ville.

info28 Infos utiles :

La visite de cet endroit est gratuite mais il vous faudra payer une taxe pour l’appareil photo. Prix: 50 roupies.
Pour accéder ici depuis Jaipur, il est plus simple de prendre un rickshaw mais le prix sera de 400-500 roupies l’aller retour. Sinon, pour les plus motivés, vous pouvez prendre le bus 9 depuis le centre de Jaipur jusqu’à l’autoroute et ensuite prendre le bus 16 jusqu’à la porte d’entrée de Galta Ji. Comptez ensuite environ 20 minutes de marche.
Prix: 40 roupies pour les deux bus en voyage aller-retour.

Le Amber palace

Nous continuons notre route vers un lieu bien connu de la région ; le Amber palace. Il est vrai qu’une fois arrivés devant, nous sommes quelque peu surpris par sa grandeur et sa beauté.

64

61 60

Bien que cet endroit soit splendide, nous n’étions pas vraiment motivés visiter l’intérieur. Peut-être à cause du prix qui, encore une fois, a bien augmenté (plus que doublé)? Ou peut-être que nous sommes quelque peu lassés des visites de temples et de palais? Certainement un peu des deux.

info28 Infos utiles :

Le prix qui était de 200 roupies est désormais passé à 500 rps/ personne. Pour ce tarif, n’espérez pas un audioguide. Il vous faudra déboursez 150 rps de plus.

 

29

Le Jal Mahal

Sur la route nous menant au centre de Jaipur, nous avons aperçu ce petit palais flottant sur l’eau. Bien connu comme étant une curiosité de Jaipur, nous nous sommes arrêtés quelques minutes pour profiter de cette vue relativement improbable.
Ce palais est maintenant abandonné et ne peut pas se visiter.

65

Jaipur, la ville rose

71

Nous voilà désormais fraîchement débarqués à Jaipur dans une guesthouse qui nous enchante! Changement d’ambiance assurée ! Le propriétaire est aux petits soins pour nous, c’est propre, calme. De bonnes conditions pour arpenter cette ville qui grouille de vie.

info28 Infos utiles :

Cette Guesthouse est la Khandela paying guesthouse. Cet endroit est parfait si vous cherchez un peu de calme et que vous avez un petit budget. Un gros coup de cœur pour nous. Il est possible de prendre le petit déjeuner et le dîner sur place (120 rps). Et encore une fois, c’est délicieux!! Prévenez juste un peu avant. Propre, SDB privée, à 20 min à pieds de la vieille ville. Le propriétaire et le cuisinier sont adorables. On conseille +++. 
Prix: 450 rps la chambre double avec SDB privée.

Le palais des vent ou Hawa Mahal

Bien décidés à arpenter les rues de cette ville à pieds, notre premier arrêt se fera devant le palais des vents. De quoi s’agit-il?

Le palais des Vents ou Hawa Mahal est le monument le plus célèbre de Jaipur. Construit en 1799, le palais des Vents n’est en réalité pas tant un palais qu’une façade, puisque l’édifice n’a quasiment pas d’épaisseur. Il fut construit de telle sorte que le vent puisse y circuler. Le Hawal Mahal permettait aux femmes du harem d’observer la rue sans être vues. La façade présente d’innombrables niches, alvéoles et fenêtres en saillie.

68

Nous restons quelques minutes à l’observer et c’est vrai que l’architecture n’en demeure pas moins impressionnante. En ce qui concerne l’intérieur, nous n’y sommes pas rentrés. S’étant renseignés, l’intérieur n’est apparemment pas exceptionnel et le palais des vents est bien plus impressionnant vu de l’extérieur.

70

info28 Infos utiles :

Pour ceux qui seraient intéresses à visiter l’intérieur du palais, le prix est de 200 rps/personne. L’audioguide, quant à lui, est de 150 rps/ personne.

 

En marchant en direction de notre prochaine étape, nous tombons sur un cortège de On-ne sait-pas-trop-de-quoi mais les couleurs et les sourires nous enchantent toujours autant !

74

72

75

Le Raj Mandir : Ou comment aller voir un film Bollywood ?

76

Etant en Inde, nous ne pouvions pas rater l’occasion d’aller voir un Bollywood. Il faut savoir que l’Inde est le premier producteur de films au monde…devant les Etats-Unis !
Pour notre tout premier film indien, nous avons décidé d’aller dans LE cinéma ! Effectivement, nous n’avions jamais vu un ciné aussi classe avant. Rideau devant l’écran se levant à la verticale (ce qui fait apparemment une importante particularité pour ce cinéma), plafond qui change de couleur, hall immense….Vraiment un truc de fou ! On se croirait dans un palace.
En ce qui concerne le film, mmmmh….comment dire ? Une comédie romantique très facile à comprendre même si tu ne parles pas la langue ! Alex a adoré le film. Il en a presque pleuré d’émotion.
Mais les indiens n’étaient pas aussi survoltés que ce que nous avions pu lire et entendre. Ils étaient même très calme, mis à part un gosse qui donnait tout ce qu’il avait pour faire remarquer à ses parents qu’il était là. Mais pourquoi vous prenez des bébés au cinoche, les gens? Pourquoi???
C’était une bonne expérience d’aller voir un Bollywood en Inde. On le conseille à chaque personne qui viendrait ici!

info28 Infos utiles :

Dans ce cinéma, sachez que vous n’avez pas le choix du film. Un seul est à l’affiche.
Pour une place, comptez entre 120 à 400 rps la place, suivant les places dans le cinéma.

 

A la sortie de ce cinéma nous est arrivée une expérience négative qui aurait pu mal tourner. Sur le chemin, un millième indien nous demande « tuk-tuk? ». Etant habitués à cela, nous répondons simplement « non, merci » et passons notre chemin. L’autre insiste mais nous ne répondons même plus et continuons à marcher. Et c’est là qu’il se met à nous insulter à distance en espagnol (car tout le monde nous prend pour des espagnols). Nous citons et traduisons : « Ta mère la p*** », « Fils de p*** », « Conn*** »…A ces mots, nous nous regardons et pensons la même chose : « faisons demi-tour pour lui mettre une bonne claque et lui laver la langue au savon et à la brosse métallique ».
Puis nous nous résignons. Pourquoi? Nous ne sommes pas chez nous. Si nous faisons cela, qu’est-ce qu’il va se passer? S’il sort un couteau? Si la police s’en mêle et nous embarque, que risquons-nous? L’inde a ses bons côtés, mais elle peut certainement en avoir des mauvais que nous n’avions pas envie de tester…Nous avons donc ravalé notre fierté (ce qui nous a mis en colère pour les deux heures suivantes) et sommes partis.

Le central park indien

Qu’on se le dise, pour être déjà allés à New York, celui là n’a strictement rien à voir ! Mais après ce petit accrochage indien, nous avions besoin de nous retrouver au calme. Direction donc le  »petit poumon vert de la ville ». Ce parc n’a rien d’extraordinaire si ce n’est un immense drapeau indien qui flotte dans les airs au gré du vent. C’est tout de même agréable de voir un espace vert, des oiseaux et pleins de petits écureuils gambader dans l’herbe après la folie de Jaipur!

78

Le temple Birla Mandir

Après cette petite pause naturelle, nous continuons notre chemin en direction d’un temple bien connu à Jaipur: le Birla Mandir. Aussi appelé le Shri Lakshmi Narayan Temple.
Ce temple a la particularité d’être en marbre blanc et de représenter d’innombrables sculptures de grands penseurs de ce monde: le Christ, Moise, la vierge Marie….
8081En toute honnêteté, bien qu’il soit joli à regarder, nous n’avons pas du tout été transcendés par ce temple. Peut-être devenons-nous trop exigeants après toutes les jolies choses que nous avons découverts en Inde? Ou peut-être que les temples commencent à nous saouler? A la réflexion, ça doit sûrement être ça….
En tout cas, sachez que l’entrée est gratuite et qu’il vous faudra juste payer pour mettre vos chaussures à la consigne (seulement 1 roupie…)

 

Si vous souhaitez voyager dans le Rajasthan, Jaipur est une étape incontournable. N’hésitez plus à venir découvrir la ville rose. Cette ville et ses alentours regorgent de merveilles à découvrir qui sauront vous ravir !

Prochaine étape : Détente et Ganesh festival dans la ville blanche du Rajasthan : Udaipur….

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Menu