Charlex's World

—Koh kood: un paradis caché— 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on Pinterest
Après un séjour de rêve rempli d’émotions et de retrouvailles à Koh Chang, nos avons passé quelques jours à Koh Kood, une île au Sud de Koh Chang bien plus préservée du tourisme. Ce séjour fut mouvementé! Entre les Changs (bière thaïlandaise) à boire, les transats à occuper sur la plage et les parties de cartes, nous n’avons pas chômé. Programme bien chargé n’est-ce pas ?

Notre arrivée à Koh Kood

Pour nous rendre de Koh Chang à Koh Kood, nous avons pris un bateau depuis Bang Bao. Le billet de bateau est un peu cher (900 THB) mais seules des compagnies privées opèrent ce trajet, ce qui fait monter les prix. Vous trouverez plus d’infos en fin d’article.
Le petit moment comique de cette traversée est quand, arrivés à 20 mètres du ponton (littéralement 20 mètres!), au moment de passer sous un pont, on nous fait tous changer de bateau pour parcourir la distance restante. Pourquoi? Nous sommes en Asie, ça fait un moment que nous ne nous posons même plus ce genre de questions…Certains affirment que le bateau ne passait pas sous le pont, nous restons convaincus que les deux bateaux avaient la même hauteur…

Qu’avons-nous fait à Koh Kood?

C’est bien joli de se dorer la pilule…mais ça faisait un moment que ça durait déjà ce genre d’activités et nous avions besoin de faire autre chose. Nous sommes donc partis à la découverte de ce petit bout de terre. Notons qu’à ce moment-là, les seuls rescapés de notre équipe de sauvage sont Nini (la mère de Charline), Yaya (son beau-père), Franky (le frère d’Alex) ainsi que ses 3 potes et Xavier (le plus vieux pote d’Alex).

L’escapade sauvage en deux roues

Nous avons décidé de nous sortir les doigts…euh…de bouger un peu. Manger, bouger, c’est ce qu’il faut faire non ?
C’est ainsi qu’accompagnés de la maman de Charline et son beau-père, nous avons loué des scooters pour aller faire un tour sur l’île.

Khlong Yai Kee waterfall

Notre premier arrêt se sera fait à cette belle cascade. Le débit d’eau n’est pas ce qu’on pourrait qualifier de gigantesque mais ça n’en est pas moins agréable à regarder. C’était même assez sympathique de pouvoir enfin se baigner dans la bassin d’une cascade où l’eau ne gèle pas le corps entier. Il est possible de sauter de 3 ou 5 mètres, ou même de faire des sauts périlleux si l’idée vous enchante. Alex ne s’est pas fait prier tandis que Charline a préféré faire sa poule mouillée et se baigner gentiment en évitant tout de même les poissons mangeurs de peaux mortes. Le fish massage n’est pas vraiment au goût de tout le monde !

Macca tree

Pour arriver au Macca tree, la route (plutôt la piste) n’est pas de tout repos et surtout assez difficile à trouver.  Merci maps.me sans qui rien ne serait possible en voyage !
Nous finissions donc par trouver ce que nous étions venus chercher ici, au cœur de cette jungle luxuriante: un arbre.
Un…arbre ? Au coeur de la jungle? Sans blague? Mais c’est in-croy-able! Oui, mais pas n’importe quel arbre! Il aurait plus de 700 ans, ce qui fait donc de lui le doyen de l’île ! Il faut dire qu’il est imposant et magnifique. Autant sa hauteur que la taille de ses racines nous impressionnent. Nous restons un moment à admirer cette merveille avant de reprendre notre bolide jusqu’à la prochaine étape…

Huang num keaw

Cette cascade n’a en soit pas grand chose d’incroyable à cette période. Mais comme c’était sur notre route, nous sommes allés y jeter un coup d’œil. Le débit était effectivement très faible et le bassin d’eau croupie à ses pieds ne nous a pas donné franchement très envie d’y faire trempette. Le lieu reste tout de même très agréable, particulièrement grâce aux centaines de papillons colorées qui s’y trouvent.

Ban ao Yai

Avec tout ce scooter et ces marches pour nous rendre aux cascades, notre estomac n’a pas tardé à nous faire part de son mécontentement. Et quoi de mieux que de se rendre dans un village flottant de pêcheurs pour y déguster des fruits de mer ? En route donc !
La portion de route pour se rendre là-bas est magnifique, extrêmement sauvage. Peu avant le village, ne loupez pas le point de vue qui offre une belle vue sur le village.
Ban ao Yai c’est génial ! 
Le village ne connaît la présence de touristes que depuis 2009 lorsque la construction de la route prit fin. Auparavant, tous les déplacements des habitants se faisaient à bord de leurs petits bateaux. Malgré la route, l’endroit reste authentique et l’ambiance qui y règne nous donne une impression de bout du monde…
Bon, fini de papoter…A la bouffe maintenant ! Si nous sommes venus jusqu’ici, c’est tout de même pour déguster des fruits de mer. Notre choix se portera sur des bébés langoustes sauce à l’ail et….  Comment expliquer ? Une tuerie ! Un vrai régal et rien qu’en écrivant ça, nous en avons encore l’eau à la bouche. Si vous nous connaissez, vous n’aurez aucun mal à savoir qui écrit cet article…
Allez faire un tour par là-bas si vous en avez l’occasion, vous ne le regretterez pas !

La plongée sous-marine

La plongée ici, c’est la classe. Alex et son pote Xavier en ont profité autant que possible. Malgré le sur-booking des agences de plongée, ils ont réussi à trouver un créneau. Le jour de leur arrivée, ils sont allés plonger de nuit avec le centre de plongée Koh Kood Divers. 2ème plongée de nuit pour Alex, baptême nocturne pour Xavier. A noter qu’ils possèdent leur PADI Advanced tous les deux (2e palier) et que ce genre de plongée n’est pas accessible aux non-certifiés (enfin, je crois…). Nous savons ce que vous pensez : « Ouais mais de nuit c’est pourri, tu vois rien… ». Détrompez-vous! La nuit entraîne la sortie d’une faune nocturne plus difficile, voire impossible à voir de jour. Et le plancton? Vous y avez pensé au plancton???  Ben ouais mec! Et même que y’en avait plein! De nuit, on plonge à la lampe-torche. S’il y a du plancton, il suffit de cacher la lumière de sa lampe et de remuer la main dans l’eau obscure pour qu’il scintille. Ha! Ça te la coupe, hein! Hé ouais! Même que c’était d’la balle!

Lors de cette plongée nocturne, Alex a aussi pu voir quelque chose de très très rare…A force d’observer sans relâche, les sens sont en éveil et on est aux aguets de tout ce qui bouge. On ne veut rien rater! Durant la plongée, Xavier fait signe à Alex de regarder en secouant sa lampe. Aussitôt qu’Alex regarde Xavier, celui-ci éclaire son arrière-train, baisse son froc et lui fait voir une magnifique pleine lune. Alex a failli s’étouffer en pouffant de rire dans son détendeur (aka « le truc pour respirer »). Une surprise sans pareil.

Pour terminer, vous comprendrez que la plongée de nuit a un inconvénient : c’est pas vraiment possible de prendre une photo…désolé…

Mais ça sera la première et dernière plongée pour Alex qui attrapera une infection à l’oreille la nuit même, ce qui l’empêchera de plongée les jours suivants. Xavier y est tout de même retourné de jour avec Yaya, le beau-père de Charline, qui souhaitait passer son baptême de plongée. Leur rapport: magnifique. Une visibilité excellente, une eau chaude et bleue transparente et une faune marine extrêmement riche (poissons en tout genre, crustacés, stingrays, hippocampes, etc.).

Qu’avons-nous pensé de Koh Kood

L’aspect préservé de Koh Kood, son côté sauvage, ses plages sublimes et son authenticité ont rendu notre séjour là-bas extraordinaire. C’est un gros coup de cœur. Il est rare de trouver en Thaïlande du Sud (plus ou moins) des îles encore préservées du tourisme de masse comme celle-là. Un conseil à tous les voyageurs en Thaïlande… Venez à Koh Kood, ça envoie du rêve !

La photo de Teddy

Dans le prochain article, nous retournons dans le Nord. Nous étions sensés explorer le Sud du pays, mais nous avons changé d’avis au vu des conditions météorologiques déplorables et des inondations qui s’y trouvent. Cap donc sur une région très peu connue des touristes, l’Issan!

info28 INFOS UTILES

  • Transport:
    • Bateau Koh Chang- Koh Kood (speed boat) : 900 baths/ personne avec pick up jusqu’aux hôtels inclus. Il est possible de prendre un slow boat pour 700 baths/personne mais cela prend le triple du temps. Temps de trajet en speed boat: environ 1h30 de traversée.
    • Bus et bateau Koh Kood-Bangkok: 850 baths incluant le transfert de l’hôtel au port, le speed boat jusqu’à Trat et le bus VIP jusqu’à Bangkok. Certainement possible de trouver moins cher mais précisons que nous sommes en ce moment dans le pic de la haute saison, ce qui fait grimper les prix. Temps de trajet: 1h30 de bateau de Koh Kood à Trat. Environ 6 heures de bus Trat -Bangkok.
  • Hébergement:
    • Analay resort possède toute sortes de chambres donc les prix sont très variés. Buffet petit déjeuner à volonté, plage privée et piscine. Chambre double avec ventilateur et sdb privée: 800 baths. Cabane en bambou sur la plage: 400 baths mais on déconseille +++. A noter que le personnel d’Analay ne semble pas vraiment à sa place vu qu’il oublie de vous faire payer des nuits, la location de scooter, les repas, etc. Allons-nous nous en plaindre? Certainement pas!
  • Plongée avec Koh Kood Divers:
    • Plongée baptême : 2’500 THB
    • Plongée de nuit : 2’000 THB, 2’500 THB si c’est ta première fois (oui car tu comprends, il faut qu’après ils te donnent un petit diplôme qui ne te sert à rien, que tu vas jeter dans la semaine et qui coûte 500 THB…)
    • Une journée avec deux plongée + repas de midi sur le bateau : 3’000 THB
    • En gros, plus tu plonges, plus les prix sont dégressifs. Pour plus d’infos, voir le site de Koh Kood Divers.
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on Pinterest

9 reflexions sur “—Koh kood: un paradis caché— 

  1. Margaux

    Bonjour,
    On adore votre blog qui nous donne d excellents conseils et infos pour notre voyage. Nous nous rendons actuellement à phimay et pensons ensuite aller sur ko kood.
    Pourquoi déconseillez vous les bungalow à 400b sur la plage? Nous avons un petit budget et cherchons un logement un peu moins cher…
    Merci par avance pour votre réponse!! Et bonne suite de voyage! 🙂

    1. Charlex Auteur de l'article

      Hello!
      Désolé du temps de réponse. J’espère que c’est pas trop tard. Ces bungalows sont de simples cabanes en bamboo, dans lesquelles il y a juste la place pour un matelas. Même pas la place pour poser un sac. De plus, la moustiquaire est trop petite et ne se ferme pas. Sans compter que dès que le soleil se lève, ça tape grave!
      Franchement un des pires bungalows de notre voyage…

    2. Corinne

      Ça fait 3 ans que je vais à koh kood et je vais chez TA YAI HOMESTAY . Ils ont des chambres 450 bath et bungalow 700 bath. C’est très propre. Regardez le site destination koh kood. Bon voyage

  2. Accetta

    Bonjour je vous contacte un peu tard mais nous partons en Thaïlande en octobre et nous hésitons vraiment entre Koh chang et Koh Kood ? Pouvez vous me dire ce que vous avez pensé de Koh chang svp ? Merci bonne soiree

  3. Illya

    Hey,
    Je viens de découvrir votre est il est tellment génail, vos voyages sont magnifiques à chaque fois. Je prevois d’aller passer Noël sur Kod Kood avec une amie, on a atterit à Bangkok et on a prévu de passer quelques jours la bas avant d’aller sur cette magnifique île. Or il est extrement compliqué de trouver un transfer de Bangkok jusqu’à Kod Kood, les seuls compagnies que j’ai pu trouver sont enormement critiqués par les touristes (example: le bus n’est jamais passer les prendre ou il est tomber en panne et personne est venu les chercher). Auriez vous encor ele nom de la compagnie que vous avez utilé?
    Merci d’avance pour votre reponse 🙂

    1. Charlex Auteur de l'article

      Salut Illya!
      Merci beaucoup! Bonne idée, Noël sur Koh Kood! Vous allez adorer! Par contre pour la compagnie aucune idée malheureusement. On avait réservé via notre hôtel quand on était à Koh Kood pour le retour. Si vous comptez rester quelques jours à Bangkok, je vous conseille de voir directement sur place. Les agences se trouvent à tous les coins de rue et vous n’aurez aucun problème à trouver un transport.

      Bonne chance dans vos recherches!

    2. Noémie

      Bonjour. Nous venons juste d’arriver a Koh Kood depuis Bangkok! Pour le trajet nous avons tout d’abord pris un taxi en descendant de l’avion pour aller a la gare routière de Mochit (compter 1h et 600 THB pour 2 avec nos valises), puis nous avons pris un bus de Mochit a Trat (5h d’après la guichetière, mais au final plutôt 6h-6h30 et pour 500 THB pour 2. Apparemment il n’y a que 3 départs: 7h30, 11h et 22h donc attention a ne pas vous louper). Nous avons ensuite passé la nuit a Trat où nous avons pu réserver notre traversée en bateau directement par notre hôtel (plusieurs départs et prix proposés suivant les hôtels je suppose, mais nous nous avions le choix entre un départ a 10h en speed boat a 600 THB par personne, un autre a 10h45 en « gros bateau » pour 500 THB par personne et un dernier a 12h30 en « gros bateau » toujours, pour 350 THB par personne. Nous avons choisi celui-ci. Compter 2h de trajet et ensuite 30mn -45mn pour aller a votre hôtel suivant sa localisation sur l’île. Bon séjour!
      @Charlex: bravo pour le blog, super intéressant, très agréable a lire et rempli de bons conseils que l’on va mettre a profit dès les prochains jours!

      1. Charlex Auteur de l'article

        Merci de toutes ces infos et pour les compliments! Ravis que ça vous plaise. Utilisez nos conseils tant que vous voulez! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Menu