Charlex's World

— Liebster Awards —

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on Pinterest

A notre retour à La Paz après un moins passé en Bolivie, nous apprenons notre nomination aux Liebster Awards par le blog Foodumonde.com. Après un peu de temps, nous y répondons finalement (comme chacun le sait, nous autres voyageurs sommes absolument débordés…vivement les vacances !). Merci pour cette nomination et nous espérons que nos réponses vous conviendront !

liebster-award

Les Liebster Awards, qu’est ce que c’est ?

Pour cette explication, nous avons repris un paragraphe de l’article de Foodumonde. Oui, on sait, ça s’appelle du plagiat…mais comme nous l’avons dit, nous sommes absolument débordés…nous espérons que cela ne les gênera pas. 😉

Le principe est tout simple. Un blogueur allemand a lancé cette « chaîne » de blogs, en racontant 5 anecdotes sur lui, en nommant 5 blogs qu’il aime bien avec une liste de 5 questions. Et ainsi de suite. Et puis en 2011, tout est passé à 11 quoi. Ainsi il faut :

  1. Donner 11 anecdotes
  2. Répondre aux 11 questions
  3. Nommer 11 blogs
  4. Leur poser 11 questions

Commençons donc par les 11 anecdotes

  • Notre rencontre ne fut pas banale. Elle s’est faite sur un bateau reliant Surat Thani à Kog Samui en Thaïlande en 2012. Alex voyageait seul et Charline avec une de ses amies. Ces deux dernières sont venues s’asseoir à l’avant du bateau à côté d’Alex. Quand Alex leur a dit « Hi ! », les filles lui ont répondu « Hello » dans un anglais tellement parfait qu’Alex a tout de suite su d’où elles venaient.
  • Comme rien ne se fait à moitié, Alex a demandé Charline en mariage sous une aurore boréale en Islande. Pas facile, mais magique ! C’est vous dire s’il a prié pour en voir une…
  • Notre premier « long » voyage : un mois entre le Pérou et la Bolivie.
  • Charline est venue habiter en Suisse après 1 an et demi de relation à distance. Pour ce faire, nous avons ramené sa Renault Twingo bleue turquoise depuis Bordeaux jusqu’à Martigny. Celle-ci n’avait pas envie de partir. En partant, la batterie est à plat. Nous devons la pousser pour la démarrer en espérant qu’elle se recharge en roulant. Au premier arrêt pour faire le plein, nous nous rendons compte qu’elle est morte et qu’il faut ponter. A la hauteur de Lyon, un dimanche après-midi, nous nous démenons pour trouver une batterie et la remplacer, car c’est presque la panne sèche et il va falloir redémarrer après avoir fait le plein…A noter que jusque-là, nous avons roulé sans phares sous la pluie et dans le brouillard…cette voiture n’avait vraiment pas envie de partir…
  • Nous sommes des adeptes de vias ferratas (sorte de parcours d’escalade le long d’une paroi sur des échelons et des ponts de corde). Alex a emmené Charline une fois sur le dernier tronçon de celle de Saillon, en Valais (Suisse). Ceux qui la connaissent savent qu’il est extrêmement difficile est déconseillé aux petites personnes. Charline, mesurant 1m54, a rarement autant souffert, et impossible de revenir sur ses pas. Manque de bol, c’était le seul jour où Alex avait oublié sa corde de secours pour hisser quelqu’un dans cette situation…
  • Une fois, à Aguas Calientes au Pérou, sur le coup d’une engueulade, Charline a planté Alex au resto juste avant que les deux assiettes n’arrivent. Quand le serveur est arrivé, il a demandé « du coup je fais quoi du plat de pâtes ? ». Alex a demandé de le prendre à l’emporter et s’est installé sur la terrasse, sous un parasol. A noter qu’il pleuvait des cordes ! 10 min plus tard, Charline revient toute penaude et trempée. Elle n’avait ni veste, ni carte bancaire, ni argent, ni clé de la chambre d’hôtel. Son explication pour sa réaction ? « J’ai toujours rêvé de faire ça… ».
  • C’est à Copacabana en Bolivie que nous avons eu la chambre d’hôtel la plus pourrie jamais construite sur Terre. Malgré le fait que nous avions déjà payé, nous nous sommes tirés en douce 10 min après y être entrés.
  • Lors d’un week-end à Colmar durant le marché de Noël, nous avons pris une chambre dans un Formule 1 pour limiter les frais. Erreur ! Nous nous sommes retrouvés dans un hôtel de passe, UN VRAI, en plein milieu de la zone industrielle. Résultat : multiples capotes sous les fenêtres, chambre puant le rance et traces très très suspectes sur les pans du lit, visibles à l’œil nu…si vous allez à Colmar, évitez le Formule 1 !
  • Lors de la soirée de présentation de Charline à tous les potes d’Alex, une amie on-ne peut-plus-franche d’Alex vient discuter avec Charline. Et tout se passe à merveille. Après un temps, elle finit par lui dire « Bah toi au moins tu souris ! C’est pas comme l’autre connasse ! ». Ça, c’est de la franchise !
  • Quand Alex a fait la connaissance des parents de Charline, tout s’est passé comme sur des roulettes. Ils sont adorables. Mais sa mère l’a quand même prévenu : « Tu sais Alex, je t’aime bien. Mais je te préviens ! Fais une fois du mal à ma fille, je te retrouve et je te tue ! » Ok, belle-maman, c’est noté ! Et le pire, c’est que la connaissant, ce ne sont pas des paroles en l’air.
  • A l’âge de 15 ans, Charline s’est percée elle-même le nombril avec ses copines à l’aide d’une aiguille. Gros coup de bol, aucune infection, et elle a toujours son piercing !
    Bon ok, une autre sur Alex pour équilibrer : à l’âge de 16 ans, Alex s’est fait attraper par les flics en scooter sans casque. Mais simplement s’arrêter en entendant les sirènes ne lui convenait pas. Pris de panique, il a tenté de les semer en passant droit sur un rond-point et en doublant une voiture engagée…par l’intérieur. On ne vous explique pas le savon qu’il s’est pris quand les flics l’ont rattrapé un peu plus loin…

DCIM100GOPROG0061344.

Réponses aux 11 questions de Foodumonde

  1. Quelle est ta/votre vision du voyage ?

Réponse unanime : Voyager, c’est partir non seulement à la découverte de contrées lointaines, mais également de cultures différentes. Le bout du monde sans ses habitants n’a rien d’intéressant. C’est le partage avec eux qui rend l’expérience du voyage vraiment riche. Pour nous, le voyage est un tout : les paysages, mais aussi les habitants, la nourriture, l’expérience du transport local, etc.

Voyager, c’est aussi sortir de sa zone de confort. Séjourner dans des hôtels 5 étoiles pendant une longue durée serait d’un chiant…Faites du camping, dormez chez l’habitant, mangez dans la rue sans trop savoir ce que c’est, prenez des bus pourris sans trop savoir si vous arriverez à destination ; bref, repoussez vos limites ! Vous ne le regretterez pas !

  1. Comment se prépare l’itinéraire au sein d’un pays? Au jour le jour, un peu à l’avance, avec des guides papiers?

Alex : Alors là, j’en sais rien…personnellement je voyageais plutôt à l’arrache avant de connaître Charline. Maintenant, je fais confiance à mon agent de voyage personnel, je suis et j’approuve. Et il y a rarement quelque chose à dire !

Charline : j’organise l’itinéraire grossier à l’avance sans pour autant booker tous les hôtels et définir exactement toutes les dates. On aime quand même se sentir libres. Potasser des guides de voyages et lire les blogs de globe-trotteurs, j’adore ça ! Je pourrais le faire à longueur de journée sans m’en lasser !

  1. Ta/votre plus belle rencontre en voyage?

Houla, difficile ! Il y en a eu plusieurs qu’on mettrait au même niveau:

  1. Nide, notre couchsurfeur de Panama City. Un homme en or !
  2. José, à Guadalupe en Colombie. Ce local nous a fait visiter son coin sans rien nous demander. Un homme d’une gentillesse hors du commun !
  3. La famille d’Alex à Cali, en Colombie. Des membres de sa famille qu’Alex n’avait jamais vus ! Une rencontre incroyable avec des gens ayant le cœur sur la main !
  4. Raju, un jeune de 18 ans à Khadjurao en Inde. Il nous a fait visiter son village, nous a invité chez lui, nous a offert le peu qu’il avait et nous a appris beaucoup de choses sur sa culture. Une rencontre que nous n’oublierons pas.
  1. Le pire souvenir de voyage?

Le froid bolivien ! Et c’est unanime. Les températures pouvant atteindre les -20°C la nuit nous ont quelque peu noirci le ressenti que nous avons eu pour ce pays. Enfin, surtout celui de Charline.

  1. Un petit coin pas trop connu mais que tu/vous souhaitez partager?

Mouais…si ce n’est pas trop connu, est-ce bien sage de le partager ? 🙂 Bon d’accord. Il y en a 2. Les îles San Blas au Panama (qui commencent à être connues, tout de même) et le village de Guadalupe en Colombie. Pour en savoir plus, allez lire nos articles !

  1. Une anecdote drôle de voyage?

Alex : Ok…là, je me mets à nu…Lors de notre premier voyage en Bolivie, nous sommes allés manger au resto un soir. Ayant la taupe au guichet (ou le cigare au bout des lèvres, si vous préférez), je me rends aux toilettes. Je fais mon affaire et tire la chasse. Sauf que j’ai jeté le papier dans les toilettes, chose qu’il ne faut jamais faire en Amérique du Sud ! Résultat, les toilettes se bouchent. Je tente de régler le problème avec la brosse, tire la chasse la chasse à nouveau et…oh m***, encore 1 mm et ça déborde ! Obligé donc de chercher le serveur pour lui raconter tout ça…Charline, morte de rire à ce moment-là, me le rappelle encore aujourd’hui.

Charline : C’était lors de mon premier voyage en sac à dos. Soit en Thaïlande en 2009. Je voyageais avec une très bonne amie et à l’époque nous ne parlions pas un mot d’anglais ! Nous étions dans un bus depuis déjà plusieurs heures et un mec de la compagnie se pointe et nous dit : ‘’Are you hungry ???’’ Et nous répondons toutes joyeuses :’’NOOOO’’. Les passagers du bus ont certainement eu envie de nous tuer à ce moment-là étant donné que tout le monde était affamé ! Bon le truc, c’est que nous avions compris : « Are you angry ?? » Bah quoi ça se ressemble. En tout cas, nous en rions encore !

  1. Qu’est ce qui manque le plus en voyage?

Alex : Les bières belges et les moments jeux vidéo avec les potes…

Charline : Le fait de ne pas pouvoir appeler aussi longtemps que je le voudrais mes grands-parents.

  1. Est-ce facile de tenir le budget prévu ou tout simplement il n’y a pas de budget?

Il y a un budget, mais ce n’est pas toujours facile. Faut qu’on calme nos impulsions quelques fois (enfin, surtout celles de Charline)…Notre bête noire ? La bouffe…surtout en Amérique du Sud…

  1. S’il était possible de manger un seul plat de ton/votre pays, lequel?

Alex : Bof, je ne suis pas très difficile sur la nourriture. Et la nourriture suisse n’a rien de très spécial. Mais j’avoue qu’à des moments, je me ferais bien une petite fondue au fromage ail-échalotes !

Charline : Un seul, impossible ! Alors le pâté de Mémé, le magret de canard et le gratin chèvre/ courgettes de ma maman !

  1. La durée la plus longue de déconnexion totale, c’est à dire sans téléphone ni internet?

5 jours. C’était durant notre excursion dans le Salar et le Sud Lipez en Bolivie. A noter que la déconnexion est beaucoup plus difficile pour Charline que pour Alex.

  1. Penses-tu / pensez-vous au retour?

Ha bah oui, bien sûr ! Mais de manière positive. Nous nous disons qu’après ce long voyage, nous serons contents de rentrer et de retourner dans notre petite routine. Et qu’est-ce qu’on est bien en Suisse. L’important pour nous est de toujours avoir un projet. Et nous en avons déjà quelques-uns en vue, comme par exemple acheter un minibus et l’aménager pour passer nos week-ends en montagne et explorer l’Europe. Mais ça, c’est encore une musique d’avenir !

11

Les blogs que nous nommons à notre tour

Malheureusement, nous n’en avons pas 11. Mais voilà notre liste !

  • On part quand ? : Laure et Arnaud ont tout plaqué pour partir autour du monde durant 1 an. Ils ont arpenté l’Amérique centrale et une partie de l’Amérique du Sud. A présent, ils sont au Pérou.
  • Voyage à deux sacs : Le blog de Mathilde et Philippe, un couple de voyageurs rencontré à Huaraz, au Pérou. Nous avons adoré partager nos expériences avec eux ! Malheureusement, leur périple d’une année a pris fin il y a peu…nous espérons que répondre à ces questions ne sera pas trop difficile pour eux !
  • We world it : le blog de deux voyageurs suisses, Nath et Lorin, en route pour un voyage d’environ 18 mois. Ils rentreront à la maison en milieu de 2017. Ils se trouvent actuellement à Sulawesi, en Indonésie. Et croyez-nous, on se réjouit d’y être !
  • Papers Birds : les récits de 2 suisses rencontrés en Equateur, au bord de la Laguna Quilotoa. Nous avons beaucoup apprécié les moments passés avec eux. Ils se trouvent actuellement en Polynésie française. Et ils vendent bien et endroit !
  • Les légumes du soleil insortables : le blog de Val, un belge avec lequel nous avons voyagé pendant un mois en Amérique du Sud. Il a commencé son voyage avec son pote Romain et le termine seul. Un mec en or (Romain aussi soit dit en passant), dont le blog a plutôt pour but de renseigner sa famille et ses amis sur son périple. Un bon fêtard qui ne jure que par la bière belge. Nous l’avons nominé car nous sommes curieux de lire ses réponses !

Les 11 questions que nous leur posons

  1. Pour ceux qui voyagent à plusieurs, qui est venu en premier(-ère) avec l’idée de voyager ?
  2. Que recherchez-vous à travers le voyage ?
  3. Comment avez-vous sélectionné les pays à traverser ?
  4. Au jour d’aujourd’hui, quel est votre pays coup de cœur et pourquoi ?
  5. Votre meilleur souvenir en voyage ?
  6. Votre pire expérience en voyage ?
  7. Une anecdote embarrassante qui vous est arrivée en voyage ?
  8. Comment vos proches ont réagi quand vous leur avez annoncé que vous mettez tout de côté pour partir autour du monde ?
  9. Avez-vous décidé de changer quelque chose dans votre vie à votre retour ?
  10. Que répondriez-vous aux personnes autour de vous qui vous disent « T’as trop de la chance de voyager toi ! Y en a qui ont vraiment du bol d’être en vacances aussi longtemps ! » ?
  11. Que diriez-vous aux personnes ayant envie de voyager, mais n’osant jamais franchir le pas de peur de partir seul(e) ?

 

14

Panama, notre paradis sur terre….

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on Pinterest

Une réflexion au sujet de “— Liebster Awards —

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Menu