Charlex's World

— La boucle de Mae Hong Son —

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on Pinterest

Après avoir passé quelques jours avec notre pote Fabien dit « Crapette » à Chiang Mai, nous avions besoin de bouger quelque peu. Le Nord de la Thaïlande est une région très agréable à visiter en 2 roues. Et quel plaisir d’arpenter une région par soi-même! Quelle sensation de liberté!

Il existe plusieurs circuits relativement connus, dont la boucle de Mae Hong Son. En fonction des étapes envisagées, ce périple peut être plus ou moins long. Pour nous il a duré 5 jours.

Ainsi donc, au matin du premier jour, après avoir roulé une grosse galoche à notre copain en guise d’au revoir, nous nous dirigeons vers une agence de location de 2 roues se trouvant aux portes de la vieille ville. Nous en avions entendu parler sur certains blogs de voyage : le Bamboo Bike Rentals.

info28 Infos utiles :

Toutes sortes de 2 roues y sont normalement à disposition, de 50 à 125cc. SI vous y louez un véhicule pour 2 mois, le prix peut descendre jusqu’à 99 THB/jour. Dans notre cas, le seul scooter qui leur restait était un 125cc, soit le plus cher. Nous nous en sommes sortis pour 179 THB/jour, ce qui est en soi relativement bon marché.

Vérifiez bien l’état de votre scooter avant de partir et prenez des photos! Car certains peuvent être déjà bien amochés…

L’agence de location propose par ailleurs de garder vos sacs gratuitement si vous ne savez pas où les mettre.

 

Après avoir inspecté consciencieusement notre véhicule, nous partons. Celui-ci a déjà de l’âge. Quasiment 60’000 km au compteur et déjà conduit par un certain nombre d’incapables potentiellement alcoolisés à en juger par le nombre de dégâts. Mais il roule plutôt bien, et ça, c’est l’essentiel.

65

Jour 1 : de Chiang Mai à Pai

Nous ne prenons que le strict minimum pour 5 jours et laissons le reste à l’agence. Notre première étape est le petit village de Pai, qui fut un coup de cœur pour nous lors de notre précédent voyage. Nous prévoyons d’y rester 2 nuits.

Première petite anecdote à la sortie de Chiang Mai : le contrôle de flic. Forcément, seuls les étrangers sont arrêtés…une fois sur le bas côté, le traditionnel contrôle des papiers commence. Alex a heureusement pris avec lui son permis international. Lors d’un précédent voyage en Indonésie, il avait dû graisser la pâte d’un flic car il ne l’avait pas. Ça lui a servi de leçon. Les personnes présentes avec lui ce jour-là s’en souviendront certainement…Tout est en ordre donc. Et là, le flic lui dit « Il faut aller payer maintenant ». Alex, sous l’étonnement, sort un « plaît-il? ». Le flic lui répond qu’il faut payer une amende pour avoir roulé sur la voie de droite de la voie rapide, car elle est réservée aux véhicules très rapides. Sur le coup, nous sommes au bord de l’éclat de rire pour deux raisons. Premièrement, c’est la plus grosse connerie que nous ayons entendu depuis longtemps. Deuxièmement, le flic a l’air tellement peu convaincu par ses propres paroles que c’en est presque hilarant. En cœur, nous répondons donc « Hors de question, nous n’avons jamais entendu parler d’un truc pareil ». A ces mots, le flic nous dit sans hésiter « Ok, bonne route ». Ah? C’est tout? Nous sommes presque déçus par son manque d’insistance. Y en a vraiment qui ne doutent de rien…

41

Suite à cela, la route est belle. Une petite route de montagne zigzaguant au milieu de la forêt parfois, des champs sinon. Mais comme il est coutume pour nous d’être malchanceux avec la météo, nous nous prenons une belle rincée sur la tronche. En quand nous parlons de rincée, nous parlons d’une vraie pluie battante, pas d’une petite pluie européenne. C’est vite vu ; en 2 minutes, nous sommes trempés jusqu’aux os. Ca commence bien…Cela dit, une fois la pluie passée, nous apprécions tout de même la route.

A noter que la météo annoncée pour les 5 jours du tour est désastreuse. Forcément, du jour où nous partons au jour où nous sommes sensés finir, la pluie est au programme. Mais avant et après, il doit faire grand beau, bien sûr!

Le Pai canyon

Juste avant d’arriver à Pai, nous passons devant ce canyon et nous y arrêtons. Souvenir souvenir! 4 ans auparavant, Charline et Alex courraient comme des abrutis sur les étroits chemins du canyon entourés d’un certain vide pendant que leur pote Fanny leur hurlait dessus telle une maman sur ses enfants : « Arrêtez ça tout de suite, bande d’inconscients! ». 

24

26

25

Mais bon. Ça c’est du passé. On vieillit, on s’assagit. C’est le jeu, ma pauv’lucette! La visite n’en est pas moins agréable. Malgré la chaleur régnante, nous profitons tout de même un maximum de la beauté de ce lieu.

Pai

Après un total de 3 heures de route, nous arrivons au village de Pai. Celui-ci n’a pas changé. Toujours aussi touristique, mais toujours aussi relax…si on se tient à l’écart de la rue principale bien entendu. Nous allons voir du côté de la rivière. Après avoir visité deux établissement bien trop chers, nous tombons sur la guesthouse d’il y a 4 ans. A l’époque, les draps étaient tellement sales qu’ils collaient à la peau et Alex avait eu des rats grattant l’intérieur des murs toute la nuit.

27

29

Mais en 4 ans, il peut s’en passer des choses…Nous décidons donc de retourner voir ce qu’il en est. Et nous faisons bien! L’ancien bungalow d’Alex a simplement été rasé pour laisser place à un bungalow sur pilotis, ce qui évite la visite des rats. Après la visite des lieux, nous décidons d’y rester.

28

Notre superbungalow à 5 euros la nuit!

info28 Infos utiles :

Nous sommes restés à la Golden Hut guesthouse. Le prix d’un bungalow 2 places descend à 200 THB la nuit pour le plus bas. C’est vraiment donné! SDB commune avec eau chaude, ventilateur et Wifi.

 

32

 

Et hop! Un joli temple au détour d'une ruelle...

Et hop! Un joli temple au détour d’une ruelle…

Le soir venu, nous partons manger au marché de rue. Et on se régale! On y trouve de tout. De la brochette au mango sticky rice, en passant par la crêpe et la nourriture indienne. Prenez le temps de bien choisir vos stands et vous vous régalerez! En tout cas, nous, on s’est éclaté la panse!

Les ''rotis'' Nutella, coment s'en lasser?

Les  »rotis » Nutella, coment s’en lasser?

Une chose qui nous a choqué à Pai est le nobre d’éclopés écumant les rues. C’est à moitié surprenant sachant qu’on ne demande même pas votre permis de conduire lors de la location d’un scooter dans ce pays. Et Dieu sait combien parmi ceux qui roulent ont déjà roulé au moins une fois auparavant…Sérieusement, ça fait peur!
Exemple: nous sommes assis sur la terrasse d’un restaurant et nous assistons à la location de scooters par trois filles dont l’âge doit avoisiner 18 ans. Aussitôt sur les scooters, les trois filles peinent carrément à mettre les gaz…elles tournent un brin la poignée et font un mètre en criant comme des hystériques avant de s’arrêter, et ce plusieurs fois de suite. Lorsqu’elles avancent enfin quelque peu, leur guidon tremble tellement qu’elles s’étalent presque à même le bitume….

Au vu de cela, pas étonnant de voir autant de personne marcher avec un pied dans le plâtre ou de l’eczéma du goudron un peu partout…plus qu’à prier qu’on ne croise pas trop de ces gens-là!

Hyun Lai view point

Le lendemain, après une bonne grasse matinée, nous partons visiter ce point de vue dominant le village de Pai et les environs. Ça grimpe bien, mais nous avons choisi la solution de facilité : le scooter. La vue y est magnifique. On peut voir le village en contrebas ainsi que tous les monts aux alentours. Et on peut aussi voir la pluie s’approchant à grands pas….chouette…nous voulions également visiter les sources chaudes se trouvant dans le coin et y faire trempette. Mais sur la route, nous sentons les première gouttes et décidons de rentrer. Cette saison des pluies n’en finit pas…le reste de la journée s’inscrit sous le signe de la glande à l’hôtel et de la session geek. La seule sortie que nous nous octroyons est destinée à aller nous chercher à manger au marché. Mais même cette petite escapade de 10 minutes nous aura trempés jusqu’aux os…

37

38

info28 Infos utiles :

L’entrée du Hyun Lai view point est de 20 THB/personne. Pour ce prix, vous vous verrez offrir une tasse de thé pour admirer la vue.

 

Jour 3 : de Pai à Mae Hong Son

Nous nous levons de bonne heure pour partir en direction de Mae Hong Son. Pourquoi de bonne heure? Les deux jours précédents, la pluie commençait plutôt l’après-midi. Nous espérons donc l’éviter. Mais crois-tu que cela fonctionne? Laisse-moi rire! Mais alors pas du tout! Nous nous faisons tout aussi bien rincer que les jours précédents. Mais bon, à ce stade, nous sommes habitués!

47

En revanche, la route est toujours aussi belle. C’est même la portion de route la plus belle de toute la boucle à nos yeux. Si bien qu’Alex prend un malin plaisir à prendre de la vitesse et se pencher un peu plus dans les virages, quand il ne pleut pas bien entendu. Cela ne plaît pas trop à Charline, par contre. Pour information, celle-ci ne veut pas conduire avec quelqu’un derrière. De surcroît, elle fait partie de ces personnes qui se crispent à chaque virage ou croisement avec un autre véhicule et qui serre dans ses mains ou ses bras une partie du corps du conducteur en disant « Attention! ».

Sur la route, après s’être pris une bonne douche, nous nous arrêtons dans le petit village de Mae Lana. Cela fait un petit détour, mais la vue sur les montagne arborées en vaut la peine. De plus, une guesthouse y est très réputée pour sa nourriture. Nous allons donc en juger par nous-mêmes. Il s’agit de la Maelana Garde Home. Bien que nous n’ayons pas trouvé la nourriture si exceptionnelle que cela (très bon mais pas moins qu’ailleurs), le cadre y est magnifique. Il doit être très agréable d’y séjourner une nuit ou deux.

43

44

 

Après s’être rassasiés, nous repartons, nos habits et chaussures toujours détrempés malgré les quelques rayons de soleil.

Après un total de 3h30 de route, nous arrivons à Mae Hong Son. Nous avons mis environ 1h30 jusqu’à Mae Lana, puis environ 2 heures de Mae Lana à Mae Hong Son.

46 48

Nous arrivons à Mae Hong Son vers 13h30. Après s’être dégotés un petit hôtel avec vue sur le lac et le temple en face (Wat Cong Klang), nous partons visiter un lieu à proximité.

info28 Infos utiles :

Nous avons séjourné au Like View Hostel (et pas le Lake view Hostel juste à côté). Une chambre double y coûte 300 THB et le personnel y est très accueillant. De plus, la vue sur le lac et le temple y est imprenable depuis la terrasse, elle-même très agréable.

 

Le Su Tong Pae Bridge

Ce pont est réputé être le plus long pont sur rizière de Thaïlande. Quand nous lisons cela, nous nous disons « Il doit être énooooooooooooorme! ». Hé bien pas tant que ça finalement. Il doit faire une centaine de mètres de long et est suspendu à 1 m du sol. C’est plutôt une passerelle en fait. Mais il n’en reste pas moins magnifique! Cette passerelle de bois suspendue au milieu des rizières nous transporte dans la vraie Thaïlande, celle des fermiers et des campagnes. Le cadre est splendide.

50

49

info28 Infos utiles :

L’entrée de ce site est gratuite. Vous pouvez néanmoins faire une donation pour l’entretien de la passerelle.

 

53

52

Les ouvriers en plein travaux...

Les ouvriers en plein travaux…

En arrivant à Mae Hong Son, nous avions tout un programme. Nous voulions aller voir ce fameux temple de l’autre côté du lac, puis aller au Wat Phra That Doi Kong Mu, un temple dominant la ville depuis lequel le coucher de soleil est absolument sublime à ce qu’on dit. Mais devinez quoi…Et là vous vous dites « Non, c’est pas vrai…Ils n’ont pas la poisse à ce point-là, quand même! ». Ben si! Aussitôt de retour à l’hôtel, il commence à pleuvoir à verse! Et cela durera jusqu’au lendemain. Autant vous dire que nous n’avons pas fait grand chose du reste de la journée…

Pas trop mal la vue depuis l'hôtel.

Pas trop mal la vue depuis l’hôtel.

Jour 4 : de Mae Hong Son à Mae Chaem

Pour la suite, plusieurs alternatives sont possibles. Nous avons choisi de passer par Mae Chaem afin de rejoindre Chiang Mai le jour suivant. Cette portion de route est moins spectaculaire mais n’en reste pas moins agréable. Nous avions d’ailleurs prévu de faire un petit détour pour passer par un point de vue dominant les champs de tournesols de la région. Mais en voyant la tronche des tournesols fatigués en bord de route (bruns et fanés) , nous y renonçons. Et devinez quoi! On s’est pris une autre douche! Si si! Mais alors là, c’était la cascade! Nous n’avions pas eu un déluge pareil les jours précédents. L’eau nous a bien transpercé les couches imperméables et est allée mouiller tous nos jolis petits habits.

62

Heureusement que les sacs étaient quelque peu protégés…Au pic du déluge, Alex avait tellement d’eau lui ruisselant sur le visage qu’il ne pouvait presque plus les ouvrir, et ce malgré ses lunettes de soleil en guise de protection. C’est bien simple, on avait l’impression de faire du jet-ski par un jour de tempête. Autant dire que nous n’avons pas traîné pour admirer la vue.

Arrivés à Mae Chaem après 3h30 de route, nous nous arrêtons au Pongsara Resort.

info28 Infos utiles :

Prix de la nuit au Pongsara resort : 300 THB pour une chambre double.
Propre, personnel accueillant et un restaurant se trouve juste à côté.

 

Matou.

Matou.

L’orage sous lequel nous étions passés nous rattrape aussitôt que nous sommes posés au restaurant. Et cela ne s’arrêtera pas jusqu’au lendemain. Nous n’avons donc, encore une fois, rien fait! Ça, pour une surprise…

Petite info sur le restaurant : attendez-vous à ne jamais avoir exactement ce que vous commandez, mais si cela reste très bon. A un exception près : nous vous déconseillons totalement la pork and sour soup, à part si vous aimez les abats. Nous, on déteste, et c’en est rempli. Beurk!

Jour 5: de Mae Chaem à Chiang Mai

C’est le jour du retour ! Après toutes ces douches, nous ne sommes pas mécontents de rendre le scooter et trouver des habits propres et secs. Cela dit, ce jour-là, juste quelques gouttes sont venues nous déranger.

Sur cette portion du trajet, la route est plus dangereuse. Non pas à cause de l’état de la route, mais à cause des usagers. Un thaï sur deux ne sait pas conduire et trouve normal de rouler à cheval sur la bande du milieu...Et les scooters en contre-sens, ils n’en ont rien à carrer!

Sur la route, il est possible de faire un détour pour aller voir le Doi Inthanon, le plus haut sommet de Thaïlande se trouvant dans le parc national du même nom. Et du fait que c’est un parc national, l’entrée et de 200 THB/personne + 20 THB pour le scooter. Nous n’y sommes donc pas allés. Cette attraction augmente d’autant plus la fréquentation touristique, ce qui entraîne un nombre important de bus et de taxis. Attention, donc!

Quand il n' y a plus de place...Il y en a encore!

Quand il n’ y a plus de place…Il y en a encore!

La dernière portion de route se fait sur la Highway menant à Chiang Mai par une énorme zone industrielle. Encore une fois, attention à vous! les thaïs roulent vraiment comme des abrutis et n’ont jamais appris à quoi sert un rétroviseur. Ayant chaud, Alex s’arrête en bord de route pour enlever son k-way. Mais dites-nous, un scooter rouge et blanc à l’arrêt avec deux personnes au bord d’une voie rapide, c’est voyant non? Apparemment pas assez! Un blaireau avec son scooter auquel était attaché une espèce de side-car sur la gauche nous rentre dedans. En dehors du fait d’avoir bien chopé le mollet d’Alex, il rentre dans l’aile du scooter. Après une bonne engueulade de la part de Charline, il se dit désolé et est prêt à nous donner 1000 THB. Mais heureusement, rien à signaler. Aucun dégât supplémentaire n’est à déplorer et le mollet d’Alex s’en remettra vite.

Arrivés à l’agence nous rendons le scooter. Les employés font preuve d’un laxisme hors du commun. Aucun contrôle du véhicule, ni du montant payé avant de nous rendre notre passeport. Coup de chance pour nous car nous avions payé pour 4 jours et l’avons gardé un jour de plus! Bref, on recommande cette agence au plus haut point!

Mais quel bilan personnel de ce tour?

Après 5 jours de route (ou peut-être un peu moins) et un peu moins de 600 km au total, nous sommes ravis d’avoir fait ce tour, mais aussi ravis de rentrer au bercail. Comme dit dans cet article, nous sommes désormais habitués à avoir du mauvais temps. On est d’accord, pas tous les jours! Mais nous avons quand même l’impression que c’est très souvent…Mais le fait d’y être habitué ne le rend pas plus agréable, surtout sur la route. Cela dit, nous avons néanmoins adoré parcourir cette boucle qui offre de magnifiques paysages et une route qui ravit certainement plus d’un motard.

La photo de Teddy

Même Teddy n'a pas échappé aux gouttes!

Même Teddy n’a pas échappé aux gouttes!

La boucle de Mae Hong Son est un tour incroyable à faire en deux-roues, par beau temps bien sûr! Les paysages y sont fabuleux et les amateurs de moto y prendrons bien du plaisir! Attention toutefois à être prudents sur ces routes, car vous n’êtes pas seuls et les autres ne savent pas forcément conduire…

 

Au prochain article, nous vous ferons découvrir la belle Chiang Mai, une ville bien agréable mêlant modernité et authenticité…

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Menu