Charlex's World

— Mérida: cenotes, pyramides & déceptions! —

Après notre  »pause » dans la jungle près de Palenque, il était temps pour nous de nous remettre en piste et d’avancer un peu. Plusieurs choix s’offraient à nous mais nous avons décidé de nous rendre à Campeche.

Petit arrêt à Campeche

Campeche est une petite ville bien préservée du tourisme de masse qui pullule dans cette région du Mexique. Cette ville coloniale a la particularité d’abriter de biens jolis bâtiments colorés. La vieille ville est entourée de remparts qui étaient sensés protéger la ville des pirates à l’époque.

Qu’on se le dise tout de suite, la ville de Campeche n’a absolument rien de spécial. C’est peut-être pour ça qu’elle est si peu touristiques en fait!

AH OUAIS, PAS CON!

Soyons honnête tout de suite, notre arrêt de 4 jours à Campeche ne fut pas des plus productifs. Il faut dire que la météo à été quelque peu désastreuse: pluie, orage, re pluie etc…Mais surtout, nous avions une chambre dans un hôtel 4 étoiles svp ! Il est bien loin le temps où on dormait sous tente ou dans des chambres à l’hygiène douteuse en Inde… Plus le voyage avance et moins nous supportons cela (le manque de confort, hein! Pas le 4 étoiles!). En fait, notre confort nous manque un peu plus chaque jour. On dirait bien qu’on se fait vieux. gâteux et exigenats dis donc ! Après 19 mois de voyage c’est normal hein docteur ?

Et v’là qu’Alex fait son riche en posant sur son lit 4 *…

Pour résumer,  Campeche ne nous a pas laissé un souvenir impérissable bien que cela reste une étape sympathique pour tous les amoureux des couleurs !

Mérida, la ville blanche ?!

Nous partons ensuite en direction de Mérida. Mérida, qui n’est autre que la capitale culturelle du Yucatan (région du Mexique). Cette ville est soit disant un incontournable du Mexique grâce à la beauté de ses bâtiments coloniaux blancs qui lui ont fait valoir le joli surnom de  »la ville blanche  » Les mecs, vous avez fumé ou quoi ? Il suffit qu’il y ait deux bâtiments blancs et hop! Un mec lambda décrète qu’on appelle ça « la ville blanche ».
Nous, tout ce qu’on a vu dans cette ville c’est de la pollution, des milliers de voitures, du bruit incessant, des bâtiments qui mériteraient une bonne rénovation et des restos plus chers les uns que les autres. Du coup, les quelques bâtiments blancs à l’origine sont même plutôt gris maintenant! Bref, la méga déception ! D’accord, la place centrale n’est pas trop mal, mais c’est tout… Le seul point positif qu’on ait trouvé à cette ville, c’était la piscine de notre hôtel !
Puis aussi qu’elle est bien placée pour visiter les alentours… 

À la découverte des environs

Nous avions prévu tout un programme pour nos journées à Mérida, mais notre légendaire flegme des derniers mois de voyage aura eu raison de nous !

Notre programme de la semaine à Mérida fut rythmé entre lecture, boulot (on est un peu masos, alors on s’inflige de bosser en voyage), sport et piscine. Gros programme, quoi! Mais un jour nous avons quand même décidé de nous motiver et de louer une voiture à la journée pour aller arpenter les alentours. Notre choix se porte comme en basse Californie sur la compagnie Mex rent a car. Il faut dire que leurs prix sont bien attractifs ! 12 dollars pour la journée. Autant dire wellou, fifrelon, nada quoi !
C’est donc à bord de notre Ford Mustang que nous vous emmenons vers une destination de rêve. OK, on s’enflamme un peu, c’était plutôt une petite polo. Mais pour la destination de rêve, promis juré c’est vrai ! Suivez le guide…

Des cenotes de rêve

Des quoi ? On vous avoue qu’avant de nous renseigner sur le Mexique, nous non plus ne savions pas non plus ce que c’était qu’un cenote.
Les cénotes sont des gouffres d’effondrement, en milieu karstique, totalement ou partiellement remplis d’une couche superficielle d’eau douce et parfois d’une couche inférieure d’eau de mer s’ils communiquent avec l’océan par des failles ou autres conduits. [Wikipedia]
Après environ 45 minutes de route, nous arrivons à proximité des cenotes dans le village de San Antonio de Mulix. La taxe d’entrée payée et en avant ! Une fois sur le parking du premier cenote, le X Batun, une dame nous interpelle en nous demandant de repasser plus tard car une séance photo se déroule à cet endroit.  »Euh mais… Et alors ?! » Les gens s’approprient le cenote pour eux et seuls…Bien qu’on ait quand même trouvé ça limite, on a décidé d’être aimables tout de même. Direction donc le deuxième cenote, soit Dzonbacal !

Comme des photos valent plus que des mots… Attention les yeux.

Nous retournons ensuite vers le premier cenote. Le couple amateur de shooting est toujours en train de se faire photographier sous tous les angles.

Si le premier cenote nous avait marqué, celui-ci nous laisse sans voix ! On se croirait directement sorti d’une scène d’un film d aventure. Une eau translucide et turquoise au milieu d’une végétation luxuriante,que demander de plus pour être heureux ?

Et le meilleur, c’est qu’elle est bonne!

Par contre, il faut préciser qu’on était pas tout seuls! On ne dirait pas sur les photos, mais Charline a galéré un bon moment avant d’avoir le champ libre! Si on veut être seul, il faut venir tôt et pendant la semaine!

Uxmal, site d’exception

Notre route se poursuit en direction d’un autre site d’exception: Uxmal. Il s’agit encore (et toujours) d’un site archéologique. Celui-ci a la particularité de se trouver au milieu de la jungle. 
Mais d’abord… À la bouffe ! Nous avions prévu le coup en prenant des biscuits afin d’éviter de perdre du temps. Plein de bonnes intentions n’est-ce pas ? Oui mais ça finalement ça ne peut pas marcher pour les gros mangeurs que nous sommes. Voilà donc que nous repérons un magnifique resto… A l’entrée du site. Et donc ? Bah forcément on se jette un regard et on craque! Le menu qui coûte un bras ne nous arrête pas et on se laisse quand même tenter. Vous connaissez l’expression l’habit ne fait pas le moine ? Bah en gros, le cadre est spectaculaire mais la bouffe est immonde, soyons clairs ! Si vous avez la même idée, évitez de la réaliser. C’est pas bon. Pas bon du tout, même!

On keep quand même le smile et on se dirige vers ce pour quoi on est venus jusqu’ici… Les pyramides !

Le site est très grand et n’est pas trop fréquenté en comparaison de certains autres endroits comme Palenque ou Chichen Itza. De nombreux iguanes se dorent la pilule au soleil pendant que nous dégoulinons de sueur. Pas très malin de visiter cet endroit a 13 heures. Si si, ça nous arrive souvent de faire des trucs pas très malins…

La photo de Teddy

Deux éléments ont particulièrement retenu notre attention dans cette région: les cenotes et Uxmal. Quant au reste, rien de bien spécial. Les villes ne sont pas très intéressantes, voire même moches pour Merida. Mais elles forment des bonnes bases pour visiter les alentours, qui eux en valent le coup!

 

Au prochain article, on se dirigera en direction de la Riviera Maya…

 

info28 INFOS UTILES

Hébergement:
  • Campeche: hôtel López Campeche. Chambre double (lit gigantesque) avec sdb privée,eau chaude, climatisation pour 680 pesos /nuit. Petit déjeuner copieux inclus. Recommandé +++. Piscine.
  • Mérida: Hôtel Doralba Inn. Chambre double un peu vieillotte avec climatisation, sdb privée avec eau chaude pour 500 pesos/nuit. Petit déjeuner buffet inclus. Grande piscine.
Transports :
  • Bus Palenque à Campeche avec ADO: 440 pesos.
  • Bus Campeche Mérida avec ADO : 158 pesos
  • Location d’une voiture avec Mex rent a car: 250 pesos la journée avec assurance de base.
  • Taxi Mérida cemtre à l’aéroport: 150 pesos. Pour revenir depuis l’aéroport, sortez sur la route principale et vous pourrez avoir un taxi pour 80 pesos. Sinon, le bus public fait bien l’affaire.
Loisirs:
  • Entrée des deux cenotes de San Antonio de Mulix: 50 pesos / personne.
  • Entrée pour le site d’uxmal : 223 pesos / personne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.

Menu