Charlex's World

— Moalboal : retrouvailles dans les sardines —

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on Pinterest
Après notre séjour sur l’île paradisiaque de Malapascua, il était temps pour nous de partir vers de nouvelles aventures. C’est vers Moalboal que notre choix s’est porté pour plusieurs raisons mais principalement pour…

Les retrouvailles

Mais avant ça, le trajet fut légèrement long. Un bateau, un bus, un taxi et un autre bus. 250 km à parcourir. Nous mettrons 10 heures. Bonne moyenne, non? Les transports aux Philippines ne sont pas ce qu’on pourrait qualifier d’incroyable…
Revenons à l’essentiel.

Hé oui, des retrouvailles, encore. Après une rencontre au Népal dans l’Himalaya et un bain de minuit au milieu des planctons fluorescents en Thaïlande, nous retrouvons nos amis, William et Roxane (soit les Willox), dans un coin tout aussi spectaculaire, les Philippines. En effet, nous avons fait en sorte de retrouver ce joli petit couple afin de passer à nouveau quelques jours ensemble. Quand on aime, on ne compte pas ! Bien sûr, les meilleures retrouvailles se font devant un superbe coucher de soleil, une guitare et…de la bière ! Trop bon de vous retrouver les amis!

Le sardine run

Moalboal est connu principalement pour abriter des millions de sardines juste devant la plage de Panagsama, soit l’endroit où se trouvent tous les hôtels. Nous étions bien curieux de voir ça de nos propres yeux mais nous demandions si nous allions vraiment en voir. Ça, c’était avant qu’on aille mettre notre tête dans l’eau! Une fois les masques et tubas loués, nous nous dirigeons tous les quatre en direction de  »la plage », qui pourrait être plutôt qualifié de micro banc de sable. Quelques coups de palme et là, des milliers, voire des millions de sardines se trouvent en dessous de nous. Spectaculaire, c’est bien le mot. Elles se regroupent en masse et leurs mouvements ainsi que leurs changements soudains de direction nous impressionnent. Elles forment des tornades qui donnent presque l’impression de vouloir avaler les nageurs. Nous restons un long moment à les observer. Alex, le c** bordé de nouilles, nagera même avec une tortue pendant plus de 20 minutes. Une bonne journée de snorkeling qui nous aura bien épuisés et donné de belles images plein la tête.

Kawasan falls

Venir à Moalboal sans visiter les Kawasan falls, c’est simplement impensable. Nous en avions déjà entendu parler depuis un moment. Il était donc impossible pour nous de rater ça. Alex, devenu un habitué de la conduite en Asie après tous ces mois ici, n’a pas hésité à louer un semi automatique pour y accéder. D’ailleurs, ce dernier ressemblait de très près à une moto cross. Inutile de préciser qu’Alex était ravi de conduire ça ! C’est donc toujours accompagné de nos deux Suisses préférés que nous roulons en direction des chutes de bon matin. La route, bien que relativement bien entretenue, n’a en soit rien d’extraordinaire à part quelques passages en bord de mer qui valent le coup d’œil.
Après 40 minutes de route et une trentaine de minutes de marche, nous arrivons enfin à l’endroit tant attendu! Et coup de bol, notre plan d’y aller très tôt afin d’éviter les foules a fonctionné ! Le bassin est bleu turquoise, la cascade magnifique. Un décor de carte postale. Juste une chose nous surprend: les asiatiques se trouvant sur un radeau de bambou sous la cascade… Avec un guide ! Et vas-y que je passe sous la cascade debout, puis à genoux. A 4 pattes peut-être pour terminer ? Cela dure 15 minutes et coûte  »seulement » 300 php. Nous trouvons ça un peu ridicule; encore davantage quand le Philippin nous proposant l’activité nous explique que nous ne pouvons nous baigner sous la cascade que si nous prenons le radeau de bambou. Mouais (c’est totalement faux…). Une autre chose qui peut également surprendre, c’est que tout autour de cette cascade se trouvent des restos et du béton…et le pompon sur la Garonne (expression bordelaise): vous pouvez louer une table pour vous poser l’après-midi pour pas moins de…300 PHP! Mais ça, ce n’est qu’au premier niveau des cascades.

Plus haut, on trouve d’autres niveaux et la majorité des personnes se concentrent sur la première cascade (flegme de marcher certainement). Une aubaine pour nous. Ainsi, nous avons pu profiter d’un bassin splendide où peu de monde faisait trempouille. Ce lieu vaut le coup d’œil et nous avons beaucoup aimé nous y balader.

Le fiasco du baptême de plongée

Les Philippines, c’est bien joli. Mais sous l’eau c’est apparemment encore plus extraordinaire. Charline a donc décidé d’y faire son baptême de plongée. Que dire de cette expérience ? Le baptême a commencé dans une piscine afin d’apprendre à se servir du matériel et les gestes essentiels sous l’eau. La petite a tellement détesté respirer dans ce tube et avait tellement l’impression de s’étouffer à chaque inspiration, qu’elle n’a pas voulu aller plus loin. Elle a préféré arrêter l’expérience immédiatement. Disons que la plongée, comme n’importe quel autre sport, n’est pas donné à tout le monde! Essayé, pas pu ! Au moins maintenant, elle est fixée là-dessus!

Pas très à l’aise dis donc…

La photo de Teddy

Moalboal est un endroit où nous avons apprécié faire escale quelques jours. C’est pour nous un incontournable des Visayas qu’il serait dommage de rater, ne serait-ce que pour admirer l’énorme banc de sardines qui vous laissera sans voix !

 

A suivre: cap sur l’île de Bohol afin d’y découvrir ses animaux particuliers: les Tarsiers. Puis pluie, pluie, pluie et plongée sur Panglao…

 

info28 INFOS UTILES

Transports:
  • Bateau Malapascua – Maya : voir article de Malapascua.
  • Bus Maya – Cebu City : idem.
  • Bus Cebu City – Moalboal : 130 pesos. La durée dépend vraiment de la circulation. Entre 3 et 5h. Le bus se prend depuis le terminal Sud.
  • Location d’une moto: 400 pesos/jour.

Hébergement:

  • Nous avons séjourné au Vivian’s Nipa Hut. 600 pesos/nuit pour une chambre double avec SDB commune (eau froide). L’hôtel est correct et ne se trouve pas tout à fait dans le centre touristique, ce qui procure un calme bienvenu. Seul bémol: la proprio n’est presque jamais là, ce qui rend ardu le contact et même le check-in.

Loisirs:

  • Location masques, tubas et palmes: 200 pesos la journée.
  • Baptême de plongée: environ 3000 pesos.
  • Entrée des Kawasan Falls: 40 pesos/pers. + 20 pesos pour le parking.
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Menu