Charlex's World

— Quito et Mindo – de la ville à la jungle —

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on Pinterest

« Si tu prends le bus à Quito , pense à couvrir ton museau , ou la pollution aura ta peau… »

Quito

Suite à Otavalo , nous nous sommes rendus à Quito. Même si nous ne sommes pas des gens de la ville , nous nous devions tout de même de visiter la capitale de l’Equateur.

98

info28 Infos utiles:

Pour vous rendre à Quito depuis Otavalo , allez au terminal de bus. Des bus partent tout la journée. Le trajet dure entre 2h et 2h30 et coûte 3,10 dollars/personne.

Une fois à Quito , nous prenons un taxi pour aller jusqu’à notre hôtel , le Vibes Hostal. Le taxi coûte environ 8 dollars pour 40 min de route.

Nous vous conseillons fortement cet hôtel. Même s’il peut être quelque peu bruyant à cause de la mauvaise isolation sonore et des backpackers fêtards , cet établissement a tout pour plaire : eau chaude , bar , billard , baby-foot , jeux d’arcades , personnel très accueillant , cuisine à disposition , lits confortables et connexion internet efficace.

Que dire de Quito ? Hé bien premièrement , ce ne fut pas un coup de cœur pour nous. Même si cette ville n’est de loin pas la pire qu’on ait vu , ses points d’intérêts peinent à convaincre.

84

L’arc de triomphe façon Equateur 🙂

  • Le centre historique qui se veut de style colonial n’est en fait rien d’autre qu’un amas de magasins pour touristes et n’a pas vraiment de charme. Nous ne nous sommes d’ailleurs même pas donnés la peine de sortir notre appareil photo pour en garder quelques souvenirs.
  • La plus grande Basilique la ville est certes très belle , mais ça reste une église. D’une part nous en avons vu de bien plus belles , et d’autres part nous n’étions pas près à payer 2 dollars chacun pour visiter une église , dans laquelle un mariage était en train d’être célébré qui plus est…mais Alain s’est tout de même décidé à la visiter et à nous ramené quelques photos.
    80
  • Le grand parc au centre de la ville est beau et imposant. Très agréable pour relaxer quelque peu , mais peu d’intérêt touristique.

Comme vous l’aurez compris , il s’agit ni plus ni moins d’une grande ville sans beaucoup d’intérêt à nos yeux. D’autant plus que la pollution y règne en maître. L’atmosphère est tellement chargée de gaz d’échappement que nous avions par moment du mal à respirer. D’ailleurs , la production de mickeys dans le nez d’Alain a décuplé , faisant de son organe un vrai Disney World.

Il est d’ailleurs très intéressant (ou pas) de prendre le bus public à Quito. Ils constituent de magnifiques aquariums à gaz d’échappement. On a même l’impression qu’ils éjectent plus de gaz dedans que dehors. Les habitués de ces bus ne doivent pas faire long avant de développer un cancer des poumons…

79

Mitad del Mundo

Cet endroit est à nos yeux le seul point d’intérêt de cette ville. C’est là , au Nord de la ville , que l’on peut trouver le tracé exact de la ligne de l’Equateur. Il y a deux choses que l’on peut visiter à cet endroit :

  • Le Mitad del Mundo. Il s’agit de l’ancienne ligne de l’Equateur , calculée au XVIIIe siècle à l’aide d’instruments rudimentaires. A cet endroit se situent un monolithe d’une trentaine de mètres abritant un musée ethnologique sur les anciennes civilisations d’Equateur , quelques petits bâtiments regroupant des petits musées n’ayant absolument rien à avoir avec le thème et une espèce de petit village style Disney Land regroupant magasins et restaurants.49
    48
  • A 200 mètres de là se trouve le musée Intiñan Solar dans lequel vous pourrez voir la vraie ligne de l’Equateur , calculée au GPS , et toute une série d’expériences assez fun qu’il est possible de faire à cet endroit.8552

info28 Infos utiles:

  • Si vous allez au Mitad del Mundo , nous vous conseillons de prendre l’entrée à 2,50 dollars/personne , donnant accès au site mais pas au monolithe. A moins que vous soyez intéressé par un peu d’ethnologie…
  • Le musée Intiñan Solar en vaut beaucoup plus la peine. L’entrée coûte 4 dollars , visite guidée comprise. La visite est très bien structurée et on y apprend beaucoup de chose. Si vous deviez choisir entre ce musée et le Mitad del Mundo , allez à ce musée !
  • Le bus pour se rendre sur ce site part depuis le terminal Ophelia et coûte 0,15 cents/personne à l’aller et 0,40 cents/personne au retour. Le trajet aller-simple dure entre 1h et 1h30.
  • Pour aller au musée Intiñan Solar , longez la route principale sur 200 m depuis le Mitad del Mundo en montant et vous verrez un panneau indiquant l’entrée.

Mindo

Mindo et un petit havre de paix se situant dans la jungle à quelques kilomètres de Quito.

Regardez de plus près...

Regardez de plus près…

info28 Infos utiles:

Pour s’y rendre , prendre un bus depuis le terminal d’Ophelia. Le trajet coûte 3,10 dollars/personne et dure 2 heures.

 

56

Après un jour dans la grande ville de Quito , nous avions besoin de nous « reconnecter » à la nature , hippies que nous sommes. Arrivés à Mindo , notre première impression fut le bien-être. Ce petit village perdu au milieu de la jungle est synonyme de tranquillité.

Nous nous sommes donc mis en quête d’un hôtel et avons trouvé la Casa de Cecilia. Ce petit établissement au bord de la rivière comprend une série de bâtiments en bois tout à fait exotiques. Avec son jardin abritant papillons et oiseaux en tout genre comme des colibris et des toucans , il est plus qu’agréable de prendre son petit déjeuner sur leur terrasse. Les chambres y sont d’ailleurs très propres et les lits très confortables.

78

Mariposa , la ferme de papillons

63

58

Une fois nos affaires déposées , il était inacceptable pour nous de rester à se tourner les pouces. Nous nous sommes donc mis en quête d’une ferme de papillons bien connue des environs : la Mariposa. Et nous n’avons pas été déçus. Cet endroit regroupe des dizaines de papillons différents absolument magnifiques , ainsi que des chrysalides. Il est très intéressant de voir les différents stades d’évolution de ces insectes. Il est également possible de les pousser à se poser sur soi moyennant un peu de purée de banane. Autant vous dire que nous nous en sommes donnés à cœur joie.

64

57

61

Tarabita

Suite à cela , nous sommes partis en quête de Tarabita. Là-haut , une nacelle suspendue dans la vide au-dessus de la jungle vous emmène voir une série de cascades perdues dans la forêt.

68

82

Le chemin pour y aller est long , très long…notre marche se fait le long d’une piste durant plus d’1h30. Mais la « carotte » au bout du chemin , comme dirait Charline , en vaut la peine. La vue que ce parcours en nacelle offre est magnifique. Malheureusement , nous n’avions plus assez de temps pour visiter l’ensemble des cascades , mais seulement une seule. 

72

70

69

75

71

En redescendant de cet endroit , une fois notre retour en nacelle terminé et notre descente à pied entamée , nous avons bénéficié d’une véritable douche naturelle. Car forcément , lors de notre départ , il faisait grand beau. Nous n’avions donc pas pris d’habits de pluie. Mais le temps change vite dans ces endroits. Et dans la jungle , quand on dit qu’il pleut , ça veut dire qu’il roille comme vache qui pisse. C’est donc avec des habits pesant le double de leur poids habituel que nous sommes arrivés à l’hôtel.

87

Suite à au séchage improvisé de nos habits sans lumière (car qui dit village reculé dit coupure de courant) , nous faisons la connaissance de Mercedes , une uruguayenne fort sympathique qui se joint à nous pour le reste de la soirée. Après un bon repas et une bouteille de rouge fort dégueulasse , nous partons au lit pour rejoindre les bras de Morphée…

L’aventure « Canopy »

Il faut savoir qu’il est possible de faire un bon nombre d’activités à Mindo , comme du canyoning , du VTT ou encore de la zipline. Et Alain ne comptait pas partir sans en tester une. Devant notre réticence à le faire pour des raisons budgétaires (malheureusement , notre maigre budget nous force souvent à faire des choix) , il insista pour nous financer l’aventure. Le lendemain , nous sommes donc partis faire de la zipline. Et nous ne l’avons pas regretté !

83

Une série de 10 tyrolienne survolant la jungle , dont certaines à grande vitesse , nous on régalés pendant 1h30. Nous avions déjà fait ce genre d’expérience auparavant , mais jamais avec des paysages aussi splendides. Merci poto , c’était vraiment un beau cadeau !

89

Suite à cela , nous sommes partis récupérer nos sacs à notre hôtel , puis nous sommes allés prendre un bus pour nous rendre à Latacunga via Quito. Mais ça , ça sera pour plus tard…

info28 Infos utiles:

  • L’entrée pour la ferme Mariposa coûte 6 dollars/personne. Y aller à pied depuis le village vous prendra 30 min.
  • L’entrée de Tarabita coûte 5 dollars/personne et y aller à pied depuis Mariposa prend environ 1h30 , soit environ 2h depuis le village. Nous vous conseillons de prendre un taxi pour vous y rendre , car la marche est inintéressante. Le taxi coûte 4 dollars.
  • L’aventure « Canopy » coûte 20 dollars/personne et peut être réservée auprès des agences du village ou même des hôtels. Pour vous y rendre , prenez un taxi pour 4 dollars car cela se trouve près de Tarabita.

 

La photo de Teddy

Nous n’étions d’ailleurs pas les seuls à profiter de l’aventure « Canopy ». Teddy a aussi bien pris son pied !

90

Dans le prochain article , nous vous emmenons dans la région de Latacunga où il est prévu de faire un trek de 4 jours au coeur des montagnes équatoriennes…

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on Pinterest

Une réflexion au sujet de “— Quito et Mindo – de la ville à la jungle —

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Menu