Charlex's World

— Sydney et les Blue mountains —

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on Pinterest

Sydney étant notre destination finale en Australie, nous gardons cela pour la fin et décidons d’aller visiter les Blue mountains avant. C’est donc sur ces deux destinations que se finit notre aventure australienne. 

Les Blue mountains

Nous avons donc décidé de passer quelques jours dans ce parc national situé à 1h30 de Sydney. Si près de cette grande ville et pourtant si différent!

Katoomba

Nous avons séjourné dans la petite ville de Katoomba, au Katoomba Falls caravan park. Bien que les Blue mountains soit un parc national, beaucoup de gens y habitent. Ça fait un peu penser à une de nos stations de ski. Il y fait froid (c’est en altitude) donc tout le monde y est habillé chaudement dans les rues. Autant dire qu’en y arrivant en short, on a du vite faire le nécessaire pour ne pas être transformés en glaçons. Dans ces conditions, pas besoin de préciser que le chauffage était plus que le bienvenu dans le van. Rappelons-le, l’isolation n’est pas le point fort de Van Damme… 
Aussitôt arrivés, le froid nous a coupé les jambes. Une simple excuse pour dire qu’on a rien glandé le jour de notre arrivée. 

Echo point

Le jour suivant, le beau temps est de la partie ! En voyant le soleil dehors on s’enflamme! On met juste un petit pantalon et un t-shirt pour sortir prendre l’air et….

Leçon numéro 1: le soleil est trompeur ici...il ne fait pas glacial quand même mais un petit 17 degrés, 15 avec le vent qui souffle ce jour-là. De quoi bien supporter un petit pull.

Une fois habillés, nous partons à pied en direction d’Echo Point. Pour cela, nous empruntons le chemin pédestre qui longe la falaise après être passé à côté d’une chute d’eau. Aussitôt arrivés au bord de la falaise, nous sommes subjugués. Jamais on ne se serait doutés qu’un paysage d’une telle beauté se trouvait à quelques centaines de mètres de là où nous dormons. Les falaises tombent à pic dans ce paysage forestier et nous comprenons d’où vient le nom du parc. Ce brouillard bleuté recouvrant les montagnes au loin est produit par les eucalyptus. Ils produisent une huile qui s’évapore et créé cette couleur.

En revanche, nous remarquons que nous nous approchons de Sydney. Des cars vomissent des hordes de chinois à cet endroit. Bien sûr, ce ne sont pas les seuls touristes non plus. Cependant, ça ne nous dérange pas. Faut croire qu’après tout ce temps en solitaires, on avait besoin de revoir du monde !
Au loin, nous pouvons voir les 3 soeurs, que nous partons explorer ensuite.

Remarque: ça fait bizarre de faire une « rando » sur des chemins bétonnés.

 

Nous rentrons ensuite en direction du camping et embarquons dans Van Damme pour aller voir le coucher de soleil à…

Cahills lookout

Je sais ce que vous vous dites. « C’est pas vrai !? Y a des points de vue en Australie ?? »  Si si. Mais pour une fois, il ne donne pas sur la mer, mais sur une vallée arborée entourée de parois rocheuses gigantesques. Le cadre parfait pour un coucher de soleil bluffant. Cependant, nous ne resterons pas longtemps dehors vu le vent glacial qui souffle. Clic! Une photo, une vidéo et on dégage !

Pas trop deg hein?

Et le reste du parc ?

On va la faire courte. Parce que sinon, soyons francs: c’est chiant pour nous à écrire et pour vous à lire. Alors quel intérêt ?

On a vu de nombreux points de vue plus beaux les uns que les autres et on a fait quelques petites randonnées dans ce milieu mêlant montagne et jungle qui nous ont ravis. Mais comme une image vaut mille mots, place aux photos !

Un petit tour?

La Grande Sydney

Ceux qui ont déjà lu certains de nos récits ou qui nous connaissent un peu savent que la plupart des villes ne sont pas faites pour nous. Nous disons bien la plupart, car au contraire, on a adoré Sydney ! C’est une de ces villes où on a beau se trouver au centre, on a l’impression d’être dans une petite ville tranquille. On ne sent pas l’oppression habituelle des centres urbains et ça, c’est génial et très agréable !

Cela dit, on savait pas trop à quoi s’attendre en arrivant. Première chose: le prix des hôtels sont excessifs. Ah ben oui, car aussitôt arrivés à Sydney, nous avons dit au revoir à Van Damme après lui avoir fait un câlin. Du coup on avait réservé une chambre dans un des hôtels les moins chers, soit une guesthouse de backpackers (à 50 euros la nuit tout de même…) . En voyant les commentaires sur TripAdvisor, on a pris peur. En résumé, très compliqué de trouver le sommeil là bas vu le bruit régnant. Vive les boucles quies ! Et effectivement, vive les boules quies de compet ! Mis à part ça, le quartier était tranquille, super joli et on avait même un rooftop avec vue (partielle) sur l’opéra. On va pas se plaindre !

Bon ça c’est clairement pas la vue de notre hôtel…

Bondi

Ce quartier est connu pour être l’antre des surfeurs, le quartier où se passe la fête, un des principaux repères de backpackers en mal de fiesta.

Dit comme ça, ça ne paraît pas forcément très attirant. Mais tout dépend comment on le visite.

Nous avons la chance de connaître quelqu’un sur place. Adrien, un pote français qui vit dans le coin depuis quelques mois (histoire un peu plus compliquée que ça mais bref, passons) nous donne rdv. Dès qu’on le retrouve, il nous emmène ainsi qu’une de ses amies dans les hauteurs de Bondi. Après 30 minutes de marche, nous arrivons, quelques bières en main, dans un parc public avec une vue splendide sur la ville de Sydney (UPDATE: ce parc s’appelle Dudley Page Reserve pour ceux que ça intéresse). On y voit l’opéra, le centre des affaires, le pont, ainsi qu’une bonne partie de la ville. Et tout ça agrémenté d’un coucher de soleil sans doute parmi les plus beaux que nous ayons vus en Australie! Adrien, si tu lis ces quelques lignes, merci poto ! C’était top !

Suite à cela, il nous emmène dans la maison où il a vécu en coloc durant ses premiers mois à Sydney. En gros c’est l’auberge espagnol. Ils sont 12 dans une maison et vont et viennent à leur guise. Bien qu’Adrien n’y vive plus, il est toujours le bienvenu et apparemment nous aussi ! L’ambiance est sympa et ça parle…français. Ça nous montre une chose: il y a énormément de français à Sydney. 200’000 selon les dires d’Adrien. Ce n’est donc pas l’endroit parfait si vous souhaitez améliorer vos connaissances de la langue de Shakespeare !
La soirée se terminera dans un restaurant italien à déguster un bon plat de gnocchis.

Finalement, nous redoutions un peu Bondi, mais visité de cette façon, ça change tout !

Manly

Le lendemain, nous avons à nouveau un guide. Eugène, l’ami d’une très bonne amie de Charline nous retrouve. Pour la petite histoire, ce mec génial a eu la gentillesse de recevoir chez lui des paquets pour nous contenant toutes nos affaires de camping dont nous aurons besoin à Hawaï et pour la suite. C’est pas cool ça ? Et sur le tas, il nous a proposé de profiter de l’occasion de la remise des colis pour nous faire visiter une partie de la ville. Décidément, il est cool ce mec.
10h30, il vient nous chercher en voiture devant notre hôtel. Si c’est pas du service, ça ! Il décide de nous emmener à Manly, à la plage, pour manger des fruits de mer! Devinez qui était contente!

Ce soleil et ces fruits de mer à la carte, c’est l’extase totale! Dire qu’on adore ce moment serait un euphémisme ! Par contre, on se sent un peu comme des pouilleux. Il faut savoir qu’à Sydney, les gens font très très attention à leur apparence. Ça vire à l’excès pour certains ! Et encore plus à la plage. On se croirait un peu sur la promenade de Miami. Sydney c’est les beaux muscles, le sport et la healthy food. C’est un de ces rares endroits sur terre où les mamans (jeunes ou non) poussent leur poussette…en faisant leur jogging tout en restant apprêtées comme si elles venaient de sortir de la salle de bain. Et nous, là, on débarque avec notre t-shirt de sport, notre pantalon de rando décathlon (devenus trop courts à force d’être lavés) , nos baskets pourries et une casquette batman en prime pour Alex. Autant dire qu’on fait un peu tâche ! Mais entre nous, qu’est-ce qu’on s’en fout…Y a des fruits de mer !

On passe un bon moment, dans les deux sens du terme, avec Eugène avant qu’il nous ramène à notre hôtel. Manly, encore un quartier de Sydney qu’on aura adoré.

Thank you Eugène!

Mais c’est pas tout !

Le centre ville

Objectif: l’opéra bien sûr ! Le lendemain, nous nous rendons à pied à l’opéra à travers un énorme jardin botanique. Un poumon vert au milieu de la ville au sein duquel règne le calme. Nombreux sont les oiseaux qui y ont trouvé refuge. Aux abords de ce jardin se trouvent les énormes buildings du centre de affaires et juste un peu plus loin, l’opéra et le circular quay.

L’opéra est un bâtiment d’une splendeur rare. Il peut sans problème être qualifié d’oeuvre d’art. Et il en impose ! Nous avions entendu certaines personnes dire qu’il était plus petit qu’imaginé au même titre que la statue de la liberté. C’est à se demander si nous avons visité le même endroit.

Et juste en face, le Harbour bridge. Ça aussi c’est quelque chose. Un ouvrage titanesque, dont on ne peut réaliser la taille qu’en marchant dessus ou en-dessous. C’est simplement géant ! A noter que la vue sur l’opéra depuis le pont au coucher du soleil est à ne pas manquer.

Pour finir, les amateurs de shopping trouveront leur bonheur dans les nombreux buildings du centre ville juste derrière. On y trouve de tout, à prix australien bien sûr. Notez que Sydney est une ville relativement chère, même pour nous le suisses (enfin, toujours moins cher que chez nous…).

La photo de Teddy

Teddy avec les  »three sisters! »

Le parc des Blue mountains est exceptionnel. Même s’il est (très très très) touristique, les paysages qu’il offre valent le détour. Si vous êtes en mal de montagne ou que vous adorez simplement ça, vous y verrez des points de vue uniques au monde.
Sydney, quant à elle, nous a simplement conquis. Les villes ne sont pas faites pour nous, et pourtant… On se verrait bien y vivre ! C’est une grande ville, mais on ne s’y sent pas à l’étroit. On y a la place de se déplacer, de respirer, de profiter. C’est beau, l’ambiance change totalement d’un quartier à l’autre et il se passe toujours quelque chose! Cette ville est vivante ! En l’espace de trois jours ont eu lieu un marathon et le festival du chocolat, sans compter les événements dont nous ignorons l’existence. Et en plus de ça, les habitants de Sydney sont adorables.

info28 INFOS UTILES

Logement :
  • Katoomba falls caravan park: 41 AUD la nuit pour un emplacement avec électricité.
  • Sydney central backpackers: 75 AUD la chambre double avec sdb commune. C’est un backpacker, faut pas s’attendre à un haut standing ! C’est assez propre mais prenez vos boules quies. Vue partielle sur l’opéra au loin depuis le rooftop. Cuisine souvent dégueulasse et bondée, on y a pas passé beaucoup de temps.
Transports :
  • Pour bus et train à Sydney: acheter une carte opal dans un kiosque avec la somme que l’on veut dessus (min. 10 AUD). Ensuite, il suffit de pointer à l’entrée et à la sortie.
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on Pinterest

2 reflexions sur “— Sydney et les Blue mountains —

  1. Adrien Salgues

    Le parc ou je vous ai emmené s’appelait pour la petite histoire: Dudley Page Reserve! Se fut avec grand grand plaisir de vous revoir!! À bientot et profitez bien d’Hawai!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Menu