Charlex's World

— Vang Vieng: ça passe ou ça casse! —

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on Pinterest
Après notre escale à Luang prabang où nous en avons pris plein les yeux, nous avons décidé de nous diriger un peu plus au Sud direction… Vang Vieng.

Notre arrivée à Vang Vieng

Pour ce trajet, nous avions envie de tenter quelque chose de différent. Comme se retrouver entassés à 20 dans un minibus nous tentait moyennement, nous avons décidé de faire de l’autostop ! C’est donc bien motivés que nous quittons notre guesthouse muni d’un beau carton avec notre destination écrite dessus. Il faut savoir que l’adorable patron de notre hôtel nous avait également écrit: « je vais à Vang vieng » en Lao. Détail qui peut paraître insignifiant mais qui nous a bien servi au final.
DCIM100GOPROGOPR6108.
Après un bon quart d’heure de marche jusqu’à la sortie de la ville, nous prenons place au bord de la route en arborant notre plus beau sourire. Alex se tente même à danser et à faire des entrechats (véridique !). Les conducteurs rient et nous saluent mais aucun ne daigne s’arrêter. 30 minutes passent, une heure.. Toujours rien. Nous commençons à désespérer et à penser que nous allons prendre le prochain bus. Et là, le petit miracle. Un gros pick-up s’arrête et un papi nous dit de monter et de déposer les sacs à l’arrière. Youpiiiiiiiii ! Le monsieur ne parle pas un mot d’anglais donc la conversation est assez limité. Le trajet est plus que confortable et pour une fois nos oreilles sont épargnés de la musique laotienne (qui est absolument horrible soit dit en passant).
Les paysages traversés sont réellement spectaculaires et nous ravissent. Il était tout de même un peu difficile de les observer tranquillement, car le petit papi tout chou s’avérera être un accro de l’accélérateur! « Ça passe ? Ça passe pas ? Oh mon dieu ça passe ! » Nous avons serré les fesses et fermé les yeux plus d’une fois ! Au bout de 2 heures de route, notre papi shumi sort de la route et se dirige vers…Une rivière?! Il s’agit tout simplement de la station de lavage du coin.
Original la station de lavage...

Original la station de lavage…

Ça nous a bien fait rire jusqu’au moment où nous sortons nos sacs de la benne. Ils sont imbibés d’essence ! Et si ça n’avait été que ça, ça aurait pu être encore rigolo mais non. L’essence à bien sûr transpercé le sac pour aller dire bonjour à certains de nos vêtements…adieu tee shirt et short! Vous nous manquerez ! Malgré le lavage intensif, ils sentent encore. Papi shumi, on ne pourra pas t’oublier pendant encore un moment ! Pour revenir au trajet, papi shumi décide de s’arrêter un peu avant notre chère destination pour… Faire une petite sieste dans une cabane en bord de route ! Pourquoi pas. Une heure plus tard, nous repartons en se disant que cette fois c’est la bonne. Nous allons atteindre notre but. Le papi continue d’avoir le pied lourd sur l’accélérateur et nous explique en souriant que Vang Vieng, c’est ce village. « Très bien, mais tu nous arrêtes quand au juste ? »
Nous ne tardons pas à dépasser la ville et tentons inlassablement de lui faire comprendre que c’est là que nous devons aller. Papi shumi ne comprend toujours rien et avance de plus belle. Charline a l’idée de lui montrer notre sublime pancarte écrite en laotien. Houra, papi à compris et ne tarde pas à faire demi tour pour nous déposer en pleine ville.
DCIM100GOPROGOPR6121.
Nous avons adoré l’expérience du stop au Laos et si nous avions eu plus de temps dans ce pays, nous aurions certainement privilégié cela pour nous déplacer.

Vang Vieng réputée de dépravée?

Vang Vieng est une ville bien connue des routards en Asie du Sud-Est. Elle a été longtemps la destination pour faire la fête. Les jeunes venus du monde entier affluaient ici pour boire, boire, encore boire et se droguer. Quel beau programme. Cela est du passé. En 2012, le gouvernement laotien a décidé de stopper tout ça après les nombreux décès d’Australiens. L’activité phare est le tubing. Il s’agit simplement de grosses bouées sur lesquelles on se pose pour se laisser dériver le long de la rivière en s’arrêtant dans les bars qui la longent. Alex était motivé à essayer avant de voir le nombre de bouzeux alcoolisés et de chinois dans cette rivière. Pas de tubing pour nous donc ! 
dsc_1042-2

Le blue lagoon & la Phu Kham cave

Les alentours de Vang vieng étant absolument splendides, nous avons décidé daller explorer ça… En moto (nous continuons dans l’original…).
dsc_1075-2
dsc_1147
Notre premier arrêt: le blue lagoon. Ça fait rêver non ? Le lagon bleu…oui bon pour la vision paradisiaque on repassera. C’est simplement un bassin, certes bleu, mais quelconque où trempouillent nos amis chinois avec bien sûr, le gilet de sauvetage rose délavé qui leur donne une classe internationale de sauveteur en haute mer. Rien d’extraordinaire donc.
dsc_1044-2
Mais l’avantage c’est que le ticket d’entrée inclut également la grotte se situant à côté. Après une courte montée bien raide, nous arrivons à l’entrée. Elle est spectaculaire. Comme des photos valent mieux que des mots, nous vous laissons découvrir ça. N’ayant qu’une frontale pour deux, il a cependant été difficile de s’aventurer bien loin ensemble. Alex s’est donc enfoncé au coeur de la grotte seul et a adoré l’expérience.
dsc_1051-2 dsc_1071-2
dsc_1142-2
dsc_1079-2

Le Phangern View point

Autant en Amérique du Sud et au Népal, nous nous donnions physiquement, autant depuis notre arrivée en Asie du Sud-Est, c’est le néant côté sportif. Nous avons donc décidé de s’y remettre. Doucement hein. Nous sommes au Laos, n’oublions pas. La montée à ce view point ne nous a pas posé de problème particulier mais il faut savoir que ça grimpe bien !
dsc_1087-2
Au bout de 30 minutes, couverts de transpiration, nous arrivons au sommet et ne regrettons pas l’effort. Le panorama qui se dresse devant nous est splendide. Nous resterons un moment ici à admirer le spectacle et à inscrire notre  »marque » sur la petite cabane. Un vrai régal.
dsc_1137-2
dsc_1121-2
dsc_1131-2
Nous n’avons pas fait grand chose à Vang vieng. Le programme fut loin d’être intense. Une journée à moto et deux autres journées à errer dans les petits restos qui passent la série  »Friends » en boucle et qui proposent de l’opium en dessert… ( véridique !)
dsc_1082-2

Alors dépravée Vang Vieng ?

Si Vang vieng était dépravée il y a encore quelques années, cela a désormais bien changé. Les bars passent toujours de la musique à fond le soir et certains restaurants proposent toujours de la drogue sur leurs menus (opium, marijuana…) librement mais cela reste tout de même assez « sage » désormais. 
Avouons tout de même que l’ambiance de cette ville est particulière et bien que les alentours soient magnifiques, nous n’avons pas réellement accroché avec cette dernière et étions tout de  même ravis de continuer notre route.

La photo de Teddy

Il aura moins transpiré que nous le petit!

Il aura moins transpiré que nous le petit!

info28 INFOS UTILES

Transport:
Bus de Luang Prabang à Vang Vieng: le plus économique est de prendre le seul et unique bus à 9h30 depuis le terminal Sud de la ville pour 80’000 kip. Sinon, il y a toujours la solution minibus mais plus cher et moins confortable.
Logement: Dokboua guesthouse. 60’000 kip pour une chambre double avec SDB privative (eau chaude). Bien située, loin du bruit, wifi. Laundry: 8’000 kip le kilo.
Loisirs:
Location d’une moto: 40’000 kip pour la journée de 8h à 19h.
Prix d’entrée du blue lagoon: 10’000 kip. Ce prix inclut la visite de la grotte mais pensez à prendre vos frontales!
Prix d’entrée du viewpoint: 10’000 kip et ce prix inclut le parking (bien rare au Laos).

 

En bonus: à la recherche du cafard évadé...

En bonus: à la recherche du cafard évadé sous le lit…

Si vous aimez faire la fête, arpenter des grottes, faire de l’escalade, les beaux paysages et…mater des épisodes de Friends dans un canap, alors venez à Vang Vieng. 
A suivre: Cap au Sud pour une bonne overdose de cascades sur le plateau des Bolavens que nous découvrirons à moto.
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Menu